The Haunting Of Hill House :: 
Welcome to Massachusetts, Usa
 :: Whose hand was I holding? :: A house is like a body
Partagez | 
 

 In Hushed Whispers → Ezekiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 33

ft. : Ben Barnes


MessageSujet: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:11

Ezekiel Winters


« Ghosts are guilt, ghosts are secrets, ghosts are regrets and failings. But most times a ghost is a wish. »



IDENTITÉ : Ezekiel. Il ignore quelle mouche a bien pu piquer ses parents quand ils ont décidé de lui donner un nom pareil. Ses proches l'appellent Ez ou Eze, peu importe. C'est bien mieux que ce prénom qu'il déteste. ÂGE : Trente-trois ans et l'impression d'en avoir vécu dix de plus. LIEU DE NAISSANCE : Portland, dans le MaineORIENTATION : Il fait partie de ces gens qui pensent qu'on tombe amoureux d'une personne, pas d'un genre.  STATUT CIVIL : Célibataire. Il n'a pas le temps pour ça. Il a déjà vu ce que donnait le fait d'allier un boulot de flic et une vie de couple. Il s'est retrouvé seul, comme un con, avec ses remords et ses non-dits en travers de la gorge. MÉTIER/ÉTUDE : Le bon terme serait Agent de police, visiblement mais plus personne ne dit ça, de nos jours. FAMILLE : Selena, sa petite sœur qui prend le mauvais chemin depuis bien trop longtemps. Sebastian, qu'il a pris sous son aile et qu'Ezekiel voit déraper malgré tout. C'est une famille dysfonctionnelle. Il y a aussi Mr et Mrs Winters, mais ceux-là, Ezekiel ne veut plus en entendre parler. MALÉDICTION : Il vient d'arriver et ne s'est pas accordé le luxe de dormir depuis un moment. Des choses plus urgentes à régler, qu'il dit. Mais ça ne saurait tarder. LE PIRE : Perdre ses proches, ceux sur qui il veille et dont il se sent responsable. FEAT : Ben Barnes



I Le bruit de la porte qui claque, après la dispute de plus qui a résonné dans les murs de cette maison devenue trop oppressante pour lui. Des parents qui le poussent à fuir ces murs aux couleurs blafardes qui l'ont vu grandir. Il a pour seules affaires un sac, une veste et sa colère qui lui reste en travers de la gorge comme une boule. Elle l'empêche de respirer, de parler et de faire quoique ce soit de réfléchi. Il s'en va pour de bon, parce qu'il n'en peux plus. Les cris de son père ne sont plus que des échos lointains quand il s'éloigne dans les rues de la ville. Il ne sait pas où il va, mais il y va. Ailleurs, c'est mieux que là-bas.

II Le martèlement du clavier. Ses doigts tapent sur ces touches alors qu'il planche sur ce rapport depuis bien trop longtemps. La fatigue le menace mais il préfère continuer, pour ne pas avoir à penser. Se concentrer pour oublier les problèmes qu'il enchaîne. Les factures qui s'allongent, les parents qui le harcèlent de message pour lui parler de sa sœur et de sa nature en l'accusant d'avoir caché le secret. Tu vois que je te dise quoi, papa ? Que je le savais ? Oui, je le savais. Et je n'ai rien dit parce que je ne vois pas le problème. Parce que Selena est normale, pas cette abomination que tu me décris. Le silence du poste désert est bien plus agréable que celui de son appartement, car au moins, il ne s'entend pas réfléchir. Il n'entend pas ces pensées qui tourbillonnent dans sa tête, encore et encore, sans s'arrêter.

III La détonation qui résonne à ses oreilles, suivie de la douleur qui lui ronge l'épaule ainsi que le grognement qui s'échappe. Kate le tire à l'abri, l'engueulant, paniquant et surtout, faisant pression sur la plaie. Pourquoi il a pris une balle pour sa partenaire ? Parce que c'est son job. Parce que c'est ce qu'il fait. Protéger et servir. La devise de la police mais également celle de sa vie.  L'échange d'insulte entre Kate et lui permet à son esprit de se focaliser sur autre chose que la douleur et sur la possibilité qu'il se retrouve à perdre plus de sang que prévu. Elle le traite d'idiot, le menace de le tuer s'il meurt et cette idée saugrenue le fait rire. Parce qu'on ne peut pas tuer quelqu'un de déjà mort, ça défie toute logique. Dans cette situation tendue, il se met à rire.

IV Le rire de Selena, qui se répercute sur les murs. Cette complicité qu'ils ont. La fusion d'un frère et d'une sœur. Blonde comme le blé, brun comme la nuit. Ce sont ces moments-là où ils n'ont pas ce fardeau sur les épaules. La violence dans laquelle Selena s'enfonce quand Ezekiel plonge avec elle en lui venant en aide. Sacrifiant au passage une relation avec une collègue qui lui en voudra pendant longtemps de faire passer sa famille et son job avant elle. Protéger et servir. Autant que ça serve. Un frère, une sœur, seuls contre le monde. Bientôt, ils seront trois. Bientôt, ils pourront rire avec une personne de plus.

V Le bruit de la porte qui claque, une nouvelle fois. La colère qui l'oppresse. L'histoire qui se répète. Il est de l'autre côté de la barrière. Il est l'adulte qui n'arrive pas à communiquer avec ce frère, ce protégé qui prend un chemin dangereux.  L'écho se répercute dans sa tête alors que son souffle meurt ses lèvres. Encore un, se dit-il. Encore une personne avec laquelle il est incapable de communiquer, maladroit qu'il est. Il aimerait pourtant lui dire toute l'affection qu'il a pour lui. Il ne le retient pas parce qu'il respecte son choix. Et quelque part, pour Ezekiel, ce sera plus simple. Plus simple pour ce qui va suivre. Les eaux troubles dans lesquelles il va nager ne lui permettront pas d'avoir à se soucier de Sebastian.

VI Le silence. Ce fichu silence alors que la nausée a fini de le torturer. Seul, avec ses pensées. Cette mission dans laquelle il s'enfonce. L'infiltration, sous l’œil de ses supérieurs. Se faire passer pour la brute qu'il n'est pas, ce n'est pas pour lui mais il a accepté. Accepté, regretté. Les mots sont proches et se terminent de la manière. Le cœur au bord des lèvres, ses mains serrent l'émail blanc de cet évier alors qu'il respire profondément. Il n'ose pas se regarder dans le miroir parce qu'il sait ce qu'il verra. Il verra celui qui a torturé froidement quelqu'un, dans l'unique but de ne pas faire voler sa couverture en éclat. Protéger et servir. Il n'a protégé personne, aujourd'hui. Il n'a servi que ses intérêts. Il a fait couler le sang, volontairement, pour sa propre survie. C'est bien loin de tous les principes qui jalonnent sa vie. Protéger et servir. C'est du vent. Un slogan vendeur. De la poudre aux yeux. Parce qu'alors qu'il est en train de lentement lever la tête pour affronter enfin son reflet, une question insidieuse survient dans son esprit. Qui va le protéger, lui ?

VII Le craquement d'un os. Un cri de douleur. Des poings qui martèlent un visage. Ses poings le font souffrir alors qu'il ferme son esprit à toutes les valeurs qu'il est en train de trahir. C'est son quotidien, maintenant, tant que la mission durera. Tant que sa couverture ne sera pas comprise. Il sent les regards portés sur lui. Une confiance qu'il a eu du mal à gagner. Une confiance gagnée de cette façon. Par la violence qu'il exècre. La torture qu'il abhorre. Le sang qu'il verse, en se fermant un peu plus au monde qui l'a vu grandir. Il est complice de tout ça. Il est devenu ce faux-jeton, qui jugeait Selena alors qu'il se surprend à présent à aimer ça. Cette sensation de pouvoir sur une vie qui ne peut que subir la rencontre d'un poing en plein visage. Quand la victime est inconsciente, il s'écarte. Il a fait ce qu'on lui demandait. Ce que tout le monde lui demandait. Jouer le jeu, comme un pion. Il est une ombre. Ezekiel le bon flic, le grand frère et l'ami est dissimulé derrière une couche de mensonge qu'il se répète chaque jour pour se convaincre qu'il fait ça pour la bonne cause. Il s'enfonce dans cette spirale. Seul, car il a tourné le dos à ses proches. Pour ne pas les impliquer, qu'il se disait. Pour leur cacher l'atroce vérité, plutôt.

VIII Cette voix furieuse, qui lui ordonne de laisser tomber cette mission devenue trop dangereuse. Il est trop impliqué, qu'ils disent. Trop compromis, qu'ils hurlent. Bientôt, ils ne pourront plus fermer les yeux et le couvrir. Surtout maintenant que celui qui se méfiait de lui depuis le début a les preuves qu'il lui fallait. Ce n'est qu'une question d'heure avant que le couperet ne tombe sur lui et qu'il finisse "une brillante carrière" en se vidant de son sang dans un entrepôt. A la place de ceux qu'il tabasse. De l'autre côté de la barrière, une nouvelle fois. L'envie de raccrocher au nez de son supérieur lui traverse l'esprit. Une pensée fugace qu'il éloigne pour redevenir le bon petit pion. Celui qui obéit aux ordres et qui respecte les règles en se disant qu'elles sont là pour une raison. Il effleure du doigt la possibilité de ce retour en arrière. Mais plus rien n'est comme avant. C'est trop tard. Il a en a trop fait, trop dit. Son cerveau bascule une nouvelle fois en pilote automatique, quand on lui explique comment les choses vont se passer. Il acquiesce, comme un robot. Il sait ce que ça implique, car il a signé pour ça. Il craignait d'en arriver là au départ mais à présent, il s'en fiche. C'est mieux que rien. Mieux que de se retrouver à hurler de douleur entre les mains de celui qui veut le faire tomber.

VIII Le ronronnement du moteur, alors que la voiture stationne sur ce parking. Officiellement, il est déclaré mort. Ces funérailles ne sont qu'un spectacle pour qu'on abandonne l'idée de le poursuivre. Même en le savant, c'est quelque chose de voir ces visages faire semblant de le pleurer alors qu'il se trouve bien à l'abri derrière des vitres fumées. Il savait que ça allait arriver, qu'il devrait renoncer à tout ce qu'il avait construit. Mais alors qu'il regarde la scène, il n'est pas prêt. Il doit se faire oublier. Construire une autre vie ailleurs. Fatigué, brisé, il doit continuer. Mais ses pensées se tournent vers deux personnes chères à son cœur. Ce frère et cette sœur, qu'il a laissé tomber. Un rictus amer se dessine sur ses lèvres quand, dans la foule rassemblée pour lui, il reconnait le visage de ses parents. Ils sont au courant que c'est faux mais ils jouent le jeu, eux aussi. Avec un peu trop d'entrain, heureux de pouvoir ramener la couverture à eux. Leur fils est mort en service, quelle fierté. Quelle façon de se mettre en valeur. Il détourne les yeux avec dédain. Il n'a plus rien à faire ici. Ce spectacle l'a dégoûté.

IX Des portes qui s'ouvrent et se ferment. Des vêtements balancés à l'arrache dans un sac alors qu'il ignore combien de temps il va partir. Il s'en fiche, en réalité. Il n'a qu'une seule certitude, là, tout de suite. Celle qu'il doit retrouver Selena et Sebastian. Les choses ne sont passées comme prévus. Ils n'ont pas eu le message et sa fausse mort est vraie à leurs yeux. La situation échappe à tout contrôle. Au diable, la protection des témoins. Il s'en fiche qu'on le retrouve, tant qu'on lui promet que les deux autres sont en sécurité. Kate n'approuve pas, bien entendu. Comme à son habitude, le mot crétin est sorti de sa bouche quand son partenaire et meilleur ami lui a demandé de se rendre à leur dernière adresse connue. Elle est la seule personne de confiance qu'il lui reste. Il part ce soir. Sa décision est prise. Il aura tout le temps de regretter quand il sera là-bas. Et il regrettera.




« Mom say that a house is like a body, and that every house has eyes. And bones. And skin. And a face. »


What about ghost?
Aussi ouvert d'esprit qu'il puisse être, les fantômes n'existent pas pour lui. Selon Ezekiel, tout a une explication rationnelle, une cause scientifique qui pourrait expliquer... ça. Les phénomènes de hantise, ça le fait donc doucement rigoler., puisque son esprit cartésien a besoin de preuves. Des preuves, toujours des preuves. Dans sa profession, on ne peut pas se permettre de croire aveuglément. Il prend donc ces histoires à la légère. Plus pour longtemps, ceci dit.


Your quiet room?
Une pièce calme, dans laquelle il peut entendre la pluie marteler les vitres d'une grande fenêtre et le toit au-dessus de sa tête. Pas trop sombre, pas trop éclairée. Simple, mais avec ce bruit de pluie qui a un effet apaisant sur ses nerfs. Le contenu lui importe peu, tant qu'il y a ce son.



Pseudo : Aya - Pays : La France - Inventé/Pré-lien : Moitié pré-lien, moitié inventé - Où avez-vous connu le forum? : C'était pas du tout prévu à la base, ça, m'dame !   Y'a des gens que j'connais qui m'ont dit "Viens, ramène toi, on a un bro à te proposer !" et j'ai eu le malheur de les écouter. Donc maintenant, j'suis là et je me demande encore comment j'ai pu les laisser m'embarquer là-dedans - Commentaires : Balenciaga !  



Dernière édition par Ezekiel Winters le Mer 21 Nov - 15:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 53

ft. : Caity Lotz


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:19

T naze



Dernière édition par Selena Winters le Mar 20 Nov - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 40

ft. : Eliza Taylor


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:20

Je suis aussi innocente que toi.

Salut ma belle tu vas voir on va bien s'amuser huhu


Dernière édition par Katelynn Warren le Mar 20 Nov - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 628

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:23

Y'a des beaux gênes dans votre famille dites donc
Bienvenue à toi!!
J'ai hâte d'en lire plus, même si j'ai déjà repéré le mot flic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 227

ft. : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:25

Tu pues

J'te souhaite pas le bonjour à toi hein, grand frère incompétent

___


La bienvenue à toi ma petite Aya Je suis contente de te voir par ici, je ne m'y attendais pas dis donc C'est un plaisir de pouvoir te croiser par hasard ici Plus sérieusement, bon courage à toi pour la fiche Je connais les grandes lignes mais j'ai hâte de voir le reste Amuse-toi bien avec lui et fais nous des foliiiies


P.S. : Seb dit que pour te faire chier il va t'appeler Zeke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 643

ft. : Hailee Steinfeld


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:28

Bienvenue chez les fous j'adore le choix du prénom en passant ! hâte d'en lire plus courage pour la fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 60

ft. : Evan Peters


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:39

Bienvenue par ici ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 644

ft. : Richard Harmon


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:44

J'adore le pseudo et le choix d'avatar !
Bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 33

ft. : Ben Barnes


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 16:58

Selena : Toi t naz ( )

Kate : Merci huhu  

Sebastian : Sale môme ! :folle:Merci, huhu. Je te maudis déjà pour m'avoir entrainé ici mais tu sais très bien qu'il fallait le faire

Meadow : Merci  C'est une idée de Selena, moi j'ai juste pris le rôle qu'on m'a filé

Kai : Merci

Cole : Merciii !

(Je me repête beaucoup mais j'aime pas dire merci de façon trop générale :han:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 43

ft. : Dylan O'brien


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 17:09

Bienvenue par ici Super choix d'avatar, j'ai hâte d'en savoir plus sur le personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 258

ft. : rebecca fox.


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mar 20 Nov - 17:30

Le crew s'agrandit encore dis donc ! Ben est un super choix. Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 33

ft. : Ben Barnes


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mer 21 Nov - 17:00

Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 149

ft. : Red Door


MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   Mer 21 Nov - 17:16

Welcome to Hill House


   

   T u es désormais validé! Tu peux donc aller découvrir le forum, si ce n'est pas déjà fait. Pour aider voici quelques liens rapides à visiter; si tu es résidant de l’hôtel, tu peux dès maintenant aller demander une chambre. Tu pourras ensuite aller poster une fiche de liens pour trouver des connaissances à ton personnage. Si tu as déjà des idées en tête, tu peux également créer des pré-liens. Pour te lancer dans le rp, n'hésite pas à utiliser les utilitaires RP.

   En cas de question, n'hésites pas à communiquer avec l'administration. Bonne chance et prenez garde à votre état d'esprit!

   


   


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: In Hushed Whispers → Ezekiel   

Revenir en haut Aller en bas
 

In Hushed Whispers → Ezekiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Christian vs Ezekiel Jackson
» Nergal Vs Ezekiel Jackson
» Ezekiel Kyuusei
» The Nergal Vs Ezekiel Jackson
» Ezekiel Jackson en Interview !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-