The Haunting Of Hill House :: 
Welcome to Massachusetts, Usa
 :: Whose hand was I holding? :: A house is like a body
Partagez | 
 

 I bleed it out digging deeper | Selena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 53

ft. : Caity Lotz


MessageSujet: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 6:16

Selena Winters


« String me up from atop these roofs
Knot it tight so I won't get loose »



IDENTITÉ : Selena. Selene, dite Déesse de la Lune. Quelque part, elle porte très bien son prénom. Dès son plus jeune âge, ce sont les ténèbres qui ont su l'accueillir. Après tout, qu'est-ce que le soleil aux côtés de sa moitié maîtresse des nuitées ? ÂGE : Trente-et-une putain d'années. L'impression d'avoir vécu un foutu siècle. Née un quatre avril en 1987, pourtant, tout semblait parfaitement planifiée pour la gamine. Si ce n'est la voie qu'elle a choisi d'emprunter en toute bonne conscience. Idiote qu'elle a été et est sûrement encore. LIEU DE NAISSANCE : Le Vieux Port de Portland aura eu la chance d’entendre les premiers cris de la maman qui n’aura jamais su pleinement apprécier l’enfant. Bébé pressé et pressant, Selena est née quelque peu prématurément. A croire qu’elle voulait découvrir impatiemment le Maine, alors qu’au bout du compte, elle s’y sera laissée mourir à petits feux. ORIENTATION : Homosexuelle. S'il y a bien une chose dont elle est certaine, c'est que les entrejambes des mâles ne l'ont jamais attiré. Elle ne s'est pas posée plus de questions après. Quitte à être le vilain petit canard de la famille, autant l'être jusqu'au bout. STATUT CIVIL : Célibataire, même célibâtarde, vu comment elle se refuse à se caser officiellement avec qui que ce soit. De toute façon, mieux vaut laisser tout le monde en dehors de son merdier. MÉTIER/ÉTUDE : La main assurée n’aura eu de cesse de donner vie à de passionnantes nuitées. Gribouillant sur du papier puis tapotant sur un clavier, la plus jeune des Winters a toujours vécu pour des narrations toutes plus ahurissantes les unes que les autres. Pulsant son cœur, l’écriture était la voie innée de Selena. Crevant de rancœur, elle aura finalement emprunté la plus mauvaises des voies. Abandonnant la plume pour se saisir d’outils plus tranchants, c’est finalement la torture qui aura eu raison de la Winters. Les écrits se sont envolés pour ainsi laisser place à des illustrations de corps mutilés. FAMILLE : Mr & Mrs Winters : ces étrangers qu’elle honnie, qu’elle ignore. Elle ne veut plus entendre parler de ceux-là, et ça fait plus de 20 ans que sans eux, elle se porte bien mieux. Même si une grande partie de cette phrase est fausse, il n’empêche qu’elle préfère mille fois tremper de sombres affaires, plutôt que de partager ne serait-ce qu’un foutu verre avec des monstres pareils. Ezekiel : l’ainé, le seul sur qui elle peut compter. Elle l’aime plus que tout, et se dit qu’elle ne mérite certainement pas son affection en retour. Elle le plonge dans ses ténèbres, le force à partager ses plus immondes péchés. Dieu qu’elle aurait aimé préserver le seul être pur dans cette famille. Elle en est tellement désolée. Sebastian : le benjamin, celui qui ne partage pas le sang, mais bien le cœur. Plus d’une fois, Selena a songé à changer son nom de famille pour arborer celui des Quispe. Trancher avec sa vie d’avant, essayer de rester dans le droit chemin avec le plus jeune. Le pas n’a pas été franchi mais cela ne change rien à ce qu’elle ressent pour ce petit frère aussi troublé qu’elle.
MALÉDICTION : Quelques nuits passées dans ces sombres lieux furent assez. Le poil hérissé, c’est une vision déformée qui perturbe parfois son esprit. Déjà tourmentée à l’origine, voici qu’elle a le sentiment de retrouver celui-là même qu’elle a assassiné. Ses phalanges se blanchissent alors qu’elle ferme les yeux et que l’apparente ombre s’efface. Vision cauchemardesque bien trop proche de la réalité, mais qui ne suffit pas, pas encore du moins, à la perdre en entier.  LE PIRE : Ez’ qui s’effondre dans ses bras, elle qui suit le mouvement sans pouvoir stopper le saignement. Il lui faut quelques instants pour réaliser. Ce n’est que lorsqu’elle baisse ses yeux pour sonder la blessure de son aîné qu’elle prend conscience de l’ampleur des dégâts. Alors que les larmes voilent son regard, elle retire sa main ensanglantée du corps de son aîné et lâche le couteau qui  vient de lui transpercer la peau. FEAT : Caity Lotz.



WICKED | I | Esprit troublé, esprit avili. Vision pourpre qui aveugle le regard azuré, âme qui s’effrite au fil des crimes accumulés. Quelque chose qui ne tourne pas rond, quelqu’un qui l’a poussé sur les bas-côtés. Elle est tombée si bas, et pourtant, elle n’était pas bien perchée à l’origine, Selena. Il ne lui en a pas fallu beaucoup pour se plonger dans les ténèbres, s’engouffrant dans un monde prêt à l’accueillir les bras grands ouverts. Le sang perle sur ses mains, s’écoule sur ses joues telles des larmes amères qu’elle ne peut plus refouler. Elle a tout perdu, autant qu’elle a tout rejeté. Se noyant dans un monde insipide, lui forgeant une apparente carapace insensible. Selena a trop fait, trop pour se faire pardonner. De toute manière, elle ne cherche pas à s’excuser. La plus jeune des Winters a franchi la limite. La loi s’est retournée contre elle à l’instant où ses phalanges ont craqué sous des assauts promulgués. Faisant saigner des parfaits inconnus, brisant leurs os dans un malsain plaisir, avant de se faire rattraper par une conscience non désirée. Ironie du sort, quand tu nous tiens, Selena incarne le plus vieil ennemi de ce que représente son propre frangin. Ce qui doit être arrêté, à n’importe quel prix. Parfois à celui de sa propre vie.


INFLUENCE | II | Prison de l’esprit, devoir de survie. Le corps qui tremble sous les coups, l’habit qui cache la marque éternellement rouge. En tombant dans le panneau, Selena a fini encagée, incarcérée parmi tant d’autres animaux. Elle pensait fuir une famille frigide, échapper à des châtiments bien trop rigides. Elle a trouvé pire. Pensant appartenir à ce groupe qui sait la chérir, le tout pour mieux l’ensevelir. Ce n’est pas de la terre qui la recouvre, seulement le pouvoir. La puissance de cet homme qui a accordé sa confiance en elle. Qui compte sur elle, à tout instant, à chaque seconde de ce morne temps. Il lui fait plier les genoux, en même temps qu’elle abat le moindre de ses coups. Des corps se brisent sous les assauts multipliés. Aussi bien ceux de ses victimes que le sien si parfaitement dissimulé. Selena est devenue un monstre, et n’arrive plus à retrouver son innocence d’antan. L’influence du puissant est bien trop grande, et elle a peur. Peur de ne pouvoir plus jamais s’exiler. Alors même qu’elle tient tant à quitter. Elle craint ce pourquoi elle a signé. Après des décennies à accepter, elle commence à regretter. Parce qu’elle ne peut plus, Selena. Elle ne peut plus être cette tortionnaire parfaitement formatée. Elle ne peut plus cacher les secrets de ses bourreaux si meurtriers. Elle a besoin de se retrouver. D’arrêter. Et vivre. Enfin, de vivre.

NEMESIS | III | L’ennemi est là, il rôde dans les bois. Celui qu’elle a fuit est revenu, et il lui a tout enlevé. N’acceptant certainement pas son immonde refus. Selena pensait ne plus jamais le revoir, et la voici, replongée dans ses plus grands déboires. La chair de sa chair a disparu, la laissant, désabusée et esseulée. A l’oreille, on lui murmure un mot, susurre une mort prétendue. Ses poings se serrent, et elle ne peut se laisser faire. Pour retrouver sa moitié, même depuis l’au-delà, elle doit le venger. Son aîné ne sera pas mort en vain, promesse qu’elle lie à leur nouveau benjamin. Sans se douter que la vérité est toute autre, elle s’engage à saigner les apôtres. Ses plus vieilles habitudes reprennent le dessus, triste acceptation du destin qui ne peut décemment la laisser en paix bien plus longtemps. Ses pulsions sanguinaires vibrent en son corps, la motivent à réparer tous ses horribles torts. Inconsciente de cette quête qui est certainement la plus insensée, elle s’élance, à nouveau, dans de dangereuses contrées. Mais cette fois-ci, elle n’est plus seule. Et à deux, ils peuvent vaincre. Ressentir le goût du sang pour mieux se l’approprier. Et ainsi, ne pas oublier leur aîné. Sans se douter, une seule minute, que son coeur pulse, encore et en choeur avec les leurs.

TROUBLES | IV | Le regard qui pétille et le sourire faux. Tout pour couvrir le moindre de ses maux. Les iris éteintes s’enflamment à la vue d’un corps charnel. Les mains abîmées s’embrasent pour caresser ceux de ses belles. Elle accumule les conquêtes d’un soir, encourage à faire l’amour dans le plus soyeux des noirs. Elle masque ses cicatrices par des baisers langoureux, secoue son bassin pour rendre le tout plus savoureux. Pourtant, sitôt la lumière du jour dévoilé, elle est déjà partie, l’aube de la nuit la poussant à s’esquiver. Elle ne peut demeurer, au risque de s’enfoncer. Selena attire les situations périlleuses, énigmatique petit bout de femme brisée. Elle s’enfuit et se maudit, son magnétisme trop prenant pour ses partenaires bien trop appréciées. Alors, quand elle accroche le regard, tard le soir, elle n’hésite pas. Saute sur l’occasion pour au final se détourner de son plus bel appât. Quitte à se faire haïr pour sa manière d’agir, quitte à être détestée pour sa façon d’être. Qu’importe. Elle ne peut piéger celles qui, à elle, se sont vulnérablement dévouées. La Winters doit assumer et, ô grand jamais, se confier. Selena Winters, véritable aimant à problèmes, ne peut rien faire d’autre que jouer. Le risque est trop grand, invitation implicite d’imposantes menaces. Il n’y a rien à faire que de goûter sans aimer, au risque de se plonger dans une impasse. Nuit après nuit, sa vie se poursuit. Dans le plus grand des secrets, dans le plus formidable des amours interdits.


ECLIPSE | V | Une certaine nostalgie l’étreint, tandis qu’elle se souvient. L’innocence se dessinant sur des traits bien plus juvéniles, illustrant dans sa plus belle magnificence une insouciante jeune fille. Selena ferme les yeux et elle se remémore quelques précieux instants. Ceux-là même où jamais elle n’aurait envisagé s’effacer au profit d’un terrible froid mordant. Elle se revoit, invincible adolescente, persuadée d’être au sommet d’un monde qu’elle ne comprenait toutefois pas. Elle se découvrait alors, s’honnissait également, pour ses amours comme ses émois. A l’époque, elle avait des amis, une véritable vie. Jadis, elle impressionnait pour son côté rebelle, clignait de l’œil et claquait ses bretelles. Jouant de son côté masculin malgré elle, essoufflant les professeurs qui ne pouvaient, pourtant, s’empêcher d’aimer cette jeune impétueuse à la plume doucereuse. Les études de littérature s’illustrent pourtant aujourd’hui par leurs inconvenantes absences. Tristes et oubliées envolées lyriques qui prennent feu, telle de la poudre incandescente. L’encre qui teintait, fut un pas si lointain passé que cela, les pages blanches de l’étudiante, noircit désormais le corps de Selena. Les tatouages, parfois maquillés, parfois forcés, parfois nécessaires, racontent une histoire, bien loin des fictions romancées de l’écrivaine en herbe d’alors. A l’époque, elle osait penser que ses livres se vendraient, et même à prix d’or. Sur toute la ligne, Selena a fait erreur. Désormais, il n’y a qu’une seule chose qui a été acheté et usé : son cœur.



REDEMPTION | VI | La forme se relève du lit et maudit cet éhonté esprit. Celui qui est sien et qui lui demande de répandre le bien. Ses péchés ont beau être fort peu reluisants, ses mains bien trop tâchées de sang, la conscience la pique à vif. Caressant doucement ses blessures internes et externes, lui quémandant de réparer les crimes qu’elle a commis sans beaucoup d’arrière-pensée. Du moins il y avait quelques années. Désormais cachée par sa propre moitié, par la chaire de sa chaire, celui qui partage son sang, elle a tout le temps d’y penser. Et de se laisser envahir par des remords bien trop longtemps accumulés. Elle échappe aux autorités mais pas à sa police personnelle, le regard de son aîné, touché par ses fautes, brisant quelque chose en elle. Elle aimerait fuir, elle songe même à se livrer. Mais elle ne cède ni à une pulsion, ni à sa révulsion. Echappée d’une cage invisible, elle ne peut se remettre à une cellule bien trop physique. Alors, en ce nouveau jour qui s’annonce, elle ment. S’enfonce, avec son frère, dans le plus parfait des faux-semblants. Encourage leurs si peu nombreux proches à se prendre au jeu, prétend même les aider, les yeux dans les yeux. Elle seconde de parfaits inconnus, sonde les alentours, à la recherche d’un panneau de bienvenue. Selena Winters n’est plus le bourreau, elle est désormais l’agneau. Ses abnégations se taisent, sa passion du sang se meurt dans les battements de son palpitant. La cadette décide de son sort, modifie son propre destin. Refoulant le plus meurtrier de ses instincts.



SHAME | VII |  En cette nuitée entamée, si loin des horizons habitués, la solitude pèse. Les souvenirs remontent à la surface, grinçant, grattant sous la peau, achevant leur vulgaire carcasse. Les lèvres se  serrent, les phalanges craquent, et la haine de Selena l’enterre. Elle pourrait détester tellement de monde, en l’instant, mais sa colère est précise : vouée à ses immondes parents. Le rappel de cette soirée désagréable colore ses joues d’un rouge malaisant. Le regard se détourne, se ferme au rappel de l’humiliation cuisante. Elle peut presque sentir à nouveau le plaisir solitaire l’extasier. Revoit la main trouver sa place sous la ceinture, la soulager. Et le choc, brutal, n’est quant à lui certainement pas effacé. La porte qui s’ouvre, le regard mécontent du plus vieux qui se pose sur la gamine déjà bien grande, trop même, pour son jeune âge. Selena se relève du lit au plus vite, s’insurge et se précipite mais ne peut éviter la claque de la sonner. Des paroles, venimeuses, viennent peaufiner le châtiment immérité. Et puis, soudain, le visage du paternel devient livide. Ses yeux, déjà apparus comme fous, s’écarquillent alors qu’ils se posent sur la confession de la honte la plus ultime. Le magazine ouvert qui montre des corps féminins dénudés est à deux doigts de l’étrangler. C’est à peine s’il ose regarder sa fille alors qu’il ramasse le torchon, le froisse et le jette vivement en dehors de la pièce, tel un vieux chiffon. Alors, Winters sait. Elle l’a toujours su, mais la dérouillée s’ensuivant l’a convaincu. Véritable honte ambulante, Selena n’est plus rien. Et peut-être même, en fin de compte, qu’elle n’a jamais été. 



« Truth is you can stop and stare
Bled myself out and no one cares »


What about ghost?
Fantômes… sourire qui s’ébauche, faiblement relevé par une ombre qui passe sur son visage peiné. Croyance qu'elle interprète à sa façon, lui adonnant une toute autre désignation. Le mot n’est qu’un terme inventé par les hommes pour symboliser leurs démons, leurs hantises, la peur de vivre dans ce cruel monde. Elle n’y est pas insensible, elle pourrait même dire qu’elle y est familière. Les regrets la hantent autant que lesdits fantômes, seulement ceux-ci ne sont pas inventés. Bien trop réel, le poids de la culpabilité l’étreint, l’étouffe même. Un fantôme n’est qu’une ombre, qu’une preuve bien trop concrète des erreurs et crimes commis. Elle en sait quelque chose, Selena. Le Spectre de la souffrance la poursuit, et ce n’est pas prêt de s’arrêter là.


Your quiet room?
Les flammes qui crépitent, la plume qui bruisse le vieux parchemin. L’encre qui coule à flots pour narrer des histoires à n’en plus finir, les murs qui retiennent la moindre source de perturbation. La cheminée fait face à Selena tandis qu’elle se repose sur son fauteuil, le matériel d’écriture à ses pieds. La tapisserie couvre le plancher, réchauffe le sol autant que le plaid qui couvre son corps. Quelque part, un peu plus loin dans la maison, elle doit pouvoir sentir la présence de ses frères aimés. Mais en l’instant, Selena n’a plus qu’à penser à elle. Recluse dans le spacieux salon, la Winters peut s’adonner à tous les plaisirs. Sans songer une seule fois que la méchante de ses histoires, c’est elle-même. Ici, dans cette pièce couverte par les photographies de sa famille bienveillante, elle s’oublie.



Pseudo : Renescence - Pays : Un mélange de réalité et d'invention totale. On appelle ça le déni. - Inventé/Pré-lien : Inventé travaillé à deux, parce que plus on est de fou plus on rit. - Où avez-vous connu le forum? : Un certain Sebastian a éclairé ma lanterne. Mieux encore, il me l'a foutu en pleine gueule. - Commentaires : I see dead people.  



Dernière édition par Selena Winters le Jeu 22 Nov - 16:26, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 37

ft. : Kate Siegel


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 7:39

Bienvenue ici !

J'espère que tu te plairas parmi nous ! En attendant, bon courage pour ta fiche !

ps :Si Selena a un problème de plomberie, elle sait ou trouver Tom ! (pardon, j'ai toujours voulu dire ce truc).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 644

ft. : Richard Harmon


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 7:46

Bienvenue ici !
Sebastian a bien fait de te mettre le forum en pleine gueule,on est bien ici
Super choix d'avatar,hâte de voir ce que tu vas en faire !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 643

ft. : Hailee Steinfeld


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 8:29

Bienvenue ma belle je suis plus que ravis de recroiser ton chemin en tout hasard et j'ai bien hâte d'en apprendre plus sur ta miss puis ce choix de vava super ... j'approuve!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 60

ft. : Evan Peters


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 9:09

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche !
Ton personnage m'a l'air hyper intéressant, ca donne envie d'en découvrir d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 628

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 9:57

Toi, ici
Bienvenue, ça fait plaisir de te recroiser!  
J'approuve le choix du vava et hâte de découvrir la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 258

ft. : rebecca fox.


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 10:04



Curieuse d'en apprendre plus sur ta demoiselle, et au plaisir de recommencer à RP avec toi. Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 53

ft. : Caity Lotz


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Lun 19 Nov - 17:00

Oh lala, mais quel accueil que vous me réservez là, c'est trop adorable ça fait vraiment plaisir de vous lire, je vous remercie pour vos doux mots

Theodora : j'ai tellement ri au taff quand j'ai lu ton message Je crois que j'ai un peu effrayé mes collègues par la même occasion... je viendrais sûrement te voir du coup, parce que moi et la plomberie ça fait trois

Cole : oui, en vrai je la remercierai jamais assez de m'avoir montré ce forum Team #The100 au rendez-vous, merci du message

Meadow : merci beaucoup, je suis tellement contente qu'on se retrouve ici on va pouvoir de nouveau croiser nos plumes et faire des plans suicidaires tiens  

Kai : Evan Peters, quel choix fabuleux Merci beaucoup, j'espère qu'elle sera toujours aussi intéressante à la fin de ma fiche

Jamie : Jamiiiie, toujours aussi bg Merci beaucoup, au plaisir d'échanger nos plumes plus souvent désormais

Khloé : ma douce et tendre SPF Quel plaisir de se retrouver une nouvelle fois en ces lieux des plus hantés Hâte de faire des rps de fifous à nouveau avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 149

ft. : Red Door


MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   Jeu 22 Nov - 17:56

Welcome to Hill House



T u es désormais validé! Tu peux donc aller découvrir le forum, si ce n'est pas déjà fait. Pour aider voici quelques liens rapides à visiter; si tu es résidant de l’hôtel, tu peux dès maintenant aller demander une chambre. Tu pourras ensuite aller poster une fiche de liens pour trouver des connaissances à ton personnage. Si tu as déjà des idées en tête, tu peux également créer des pré-liens. Pour te lancer dans le rp, n'hésite pas à utiliser les utilitaires RP.

En cas de question, n'hésites pas à communiquer avec l'administration. Bonne chance et prenez garde à votre état d'esprit!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I bleed it out digging deeper | Selena   

Revenir en haut Aller en bas
 

I bleed it out digging deeper | Selena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Selena
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» rp avec Selena
» Combat de Paolo de Selena contre Cassios

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-