The Haunting Of Hill House :: 
Welcome to Massachusetts, Usa
 :: Whose hand was I holding? :: A house is like a body
Partagez | 
 

 There's no light inside my dark • SEBASTIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 227

ft. : Francisco Lachowski


MessageSujet: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Dim 18 Nov - 20:54

Sebastian R. QUISPE


« When the reaper comes knocking at my door
tell the Devil I'll be coming back for more.  »



IDENTITÉ : Sebastian, prénom aux origines espagnoles et à l’étymologie grecque signifiant respecté ou encore vénéré. Rodríguez, son deuxième prénom qu'il a préféré oublier après la tragédie survenue il y a des années. Quispe, son vrai nom de famille qu'il a gardé en l'honneur de son frère, et qui le représente en ces nouveaux temps et au sein de cette famille plus que dysfonctionnelle qui l'a adopté. ÂGE : Vingt cinq ans, sa date de naissance remontant au 19 novembre 1993. LIEU DE NAISSANCE : Piura, l'une des villes les plus peuplées du Pérou, en Amérique du Sud. ORIENTATION : Demisexuel, Sebastian n'a que faire d'une quelconque relation sexuelle avant de ressentir une affinité émotionnelle. Grisromantique, les relations de couples ne l'intéressent pas énormément et il n'y voit pas de réel intérêt dans l'instant. Pansexuel, il se fiche bien de savoir à quoi ressemble votre intimité tant que vous êtes à l'aise. STATUT CIVIL : Célibataire, un peu par choix, mais plus réellement à cause des circonstances. MÉTIER/ÉTUDE : Débrouillard, il n'a pas de réel job ou de taf fixe mais trouve toujours le moyen de se fourrer dans des emmerdes pas possibles. Troquant des informations à certains pour son propre intérêt, il a souvent manipulé pour se tirer des sales affaires dans lesquelles il a été happé. Durant son parcours, il a pu participer à des trafics spécifiques lors des transferts habituels, pour cacher des activités plus illégales. Ses collègues en profitant notamment pour neutraliser des cibles notoires afin d'avoir des personnalités hautes placées dans la poche. Cela va également sans dire qu'il a dealé sur le marché noir, de temps à autre pour se faire du blé. Sans compter ses interventions dans les combats clandestins lorsque l'envie lui prenait. Il n'est pas difficile tant qu'on le paye raisonnablement. FAMILLE : Adrian, son aîné qu'il chérit à jamais. Décédé dans des circonstances abominables et encore beaucoup trop traumatisantes à son goût pour ne serait-ce qu'y repenser. Ses parents, il les a oublié depuis le temps. Passé l'incident, il n'a plus jamais voulu les revoir ou retourner là-bas. Ezekiel, l'un de ses tuteurs qui l'a pris sous son aile suite à la mort de son frère. Représentant de la figure familiale tel un écho lui rappelant Adrian, qu'il n'avouera jamais avoir apprécié. Même lors de sa disparition suite à leur dispute des années après. Selena, l'autre tutrice qui l'a recueillie auprès d'elle. Celle qui à ses yeux correspond à une sœur débraillée ou à une amie dépravée. Il lui en fait voir de toutes les couleurs et elle le lui rend bien. MALÉDICTION : Oui. Sebastian s'est retrouvé sous l'emprise de la malédiction dès le premier jour où il a posé les pieds à l'hôtel. Sur les traces d'une cible, il a dû s'arrêter en chemin une nuit pour se reposer. A son réveil, il n'a pas pu continuer sur sa lancée, la malédiction s'étant déjouée de sa chasse organisée. LE PIRE : Le néant. Le fait d'avoir plongé dans les limbes des ténèbres, de s'être noyé dans sa propre noirceur pour finir par n'avoir aucune réponse. L'absence. Le fait d'enfin réaliser et de mettre des mots sur ce qui le ronge de l'intérieur, de comprendre que la perte de son frère l'a marqué à tout jamais, et plus douloureusement qu'il ne le pensait. L'abandon. Le fait d'avoir pris goût à cette réalité, et de s'y perdre sans aucun espoir d'y échapper. Et qu'en sombrant il perde également les seules personnes qui sont encore là pour lui. C'est un tout qui le détruit et l'anéantit. FEAT : Francisco Lachowski.



I | AVARICE. L'argent, encore et toujours l'argent qui empoisonne la société. Mais qui lui sied pourtant totalement et l'arrange parfaitement durant ses manigances. Voler par ci, troquer par là, dans le but de renflouer ses poches et de racheter d'autres informations pour sa quête personnelle. D'arranger certains deals en sa faveur au nom de cette petite vengeance qu'il prépare depuis bien longtemps. Retrouver l'auteur des méfaits qui ont marqués sa vie est devenu son seul objectif. Et au fil du temps, c'est à présent également sa seule obsession.

II | COLÈRE. Beaucoup de choses lui tapent sur le système, et certaines situations ont le don de le faire sortir de ses gonds. Il peut se montrer patient lorsque les circonstances l'exigent, mais il a plutôt le sang chaud. Ses tendances autodestructrices reprenant très souvent le dessus lors des incidents qui se produisent au cours de ses éclats de rage. Cela arrive pourtant rarement étant donné qu'il se contrôle mais parfois sa colère s'échappe malgré lui alors qu'elle s'exprime au travers de ses poings meurtris.

III | ENVIE. Sûrement le péché le plus important qu'il n'ait jamais commis. Ou dont il a plutôt pleinement embrassé la cause. L'envie, le désir sans doute inconscient qui l'anime et l'empoigne dès qu'un objet intriguant captive son regard acéré. Ou qu'une personne sortant de l'ordinaire capture ses iris enchantés. Ce n'est qu'après une certaine rencontre qu'il a réalisé le vice impardonnable. Qu'il a orné son corps d'encre assombrie, aux poignets, aux chevilles, et le long de la colonne vertébrale. Ou qu'il a encore orné ses oreilles de bijoux en argents, creusant les cartilages pour se décorer de piercings sobres et élégants.

IV | GOURMANDISE. L'attrait de la chair comestible a toujours été un mystère pour lui. La nourriture à foison ne faisant que lui donner la nausée plutôt que de l'appâter. Lui qui ne s'intéresse d'ordinaire aucunement aux festins, n'a jamais compris l'intérêt d'en faire de trop pour finir par gaspiller. Ce n'est à son sens qu'une perte de ressources qui aurait plus d'importance ailleurs. Cela étant dit, il lui arrive de se faire plaisir de temps à autre, gustativement parlant, étant donné que sa jeunesse s'est résumée à beaucoup de nuits passées le ventre vide. Il se considère comme un fléxitarien qui se contente du strict minimum. Il plaisante souvent en expliquant que ses repas les plus complets sont composés de whisky et de cigare(tte)s. Sauf que ce n'est pas une blague.

V | LUXURE. Le péché le plus superficiel et certainement le plus attrayant pour la majorité. Mais c'est celui qui l'indiffère le plus en réalité. Les plaisirs de la chair, le partage d'une attirance corporelle, un échange qui n'est pas celui dans lequel il excelle. Oh, il a déjà bien abaissé ses barrières et délaissé ses vêtements pour quelques minutes de plaisir charnel, mais son esprit, lui, en est souvent ressorti plus blasé qu'à l'accoutumée. Le contact physique représente cette limite qu'il effleure du bout des doigts sans jamais la toucher. Une limite qu'il a du mal à franchir, tant et si bien qu'il se protège le plus souvent au travers de réactions spontanées. Des réflexes abruptes qui brusquent souvent ses partenaires. Par conséquent, il n'est pas si anormal de le voir se trimbaler avec un couteau papillon ou un poing américain et un briquet sur lui. Juste au cas-où, vous savez.

VI | ORGUEIL. Oh, l'orgueil. Le péché le plus grave, le plus capital de tous. Sa propre valeur, il la connaît, et malgré ses airs parfois supérieurs causés par son silence calculateur, il n'en est rien d'exagéré. Il ne se prend pas pour quelqu'un au dessus des autres, se considère même comme faisant partie de la plèbe. Il recherche la sécurité, l'ombre, la tranquillité dans la tourmente. L'accalmie en plein cœur de la tempête. La lumière et les projecteurs dans la gueule, très peu pour lui. Il préfère rester discret avec tout ce qui lui arrive. Sa nature détachée et renfermée l'empêche de communiquer certains détails sur lui, sa personnalité et son identité. Ainsi, personne autour de lui n'a connaissance de sa non binarité, malgré sa préférence pour les appellations masculinisées.

VII | PARESSE. La flemmardise, autre nom qui sied à ce vice passif. Il lui arrive de se poser ça et là, de glander lors de ses journées de libre. Mais avec cette vie qu'il mène, il n'a pas eu le temps de se reposer depuis qu'il est sur les routes avec elle. Tout au long de son existence, il s'est démené, pour en arriver là où il en est. Il a tout donné, et énormément sacrifié. Peut-être plus que ce qu'il n'aurait jamais pu penser. Ainsi, pendant son enfance, en plus de l'espagnol et de sa langue maternelle, il a appris l'anglais et l'italien. Durant son adolescence, il s'est intéressé à la langue des signes afin de se perfectionner. Il possède quelques notions et s'exprime couramment avec des gestes lorsqu'il ne veut pas utiliser sa voix.



« Set fire to the roses on my grave
It's not my time, my soul ain't yours to take. »


What about ghost?
Un fantôme, hn. Quelle abstraction obsolète que voilà et dont il n'en a cure. Les réminiscences éthériques ne sont que peu présentes à son esprit, et il a tendance à les évincer lorsqu'elles se manifestent. Les empreintes fantomatiques rôdent pourtant alentour, tant les défunts marquent son histoire fracturée. Un écho substantiel qui porte la signature de son frère en pulsant au creux de sa cage thoracique. Une ombre fugace qui capture le coin de ses paupières plissées. Une silhouette qu'il garde dans son champ de vision mais qu'il ne voit pas, qu'il oublie à chaque réveil à cause de leurs malheurs oubliés. Les fantômes, chimères souvent oniriques qui peuplent ses rêves, représentent à ses yeux ce que la vie et la mort on en commun. Tout et rien à la fois.


Your quiet room?
Une pièce plongée dans le noir. Une salle dont les fenêtres sont voilées par des rideaux épais. La lune, un halo blafard qui luit dans le firmament, et dont les rayons passent à peine les volets fermés. Une énorme couette dans laquelle il peut s'enrouler et oublier la réalité. Des bougies qui ornent les meubles et coins de la pièce, parsemant l'endroit d'une luminosité faible. La pâleur des flammes éclairant à peine son visage apaisé. Il ne souhaite que la tranquillité. Un havre de paix, où il peut échapper au chaos ambiant. Un espace où il est en sécurité, et où il se sent à l'aise avec lui-même. Un endroit où il n'a plus à s'inquiéter de la vérité qui menace à chaque seconde, de tomber, et de tout faire s'effondrer.



Pseudo : Holmesienne - Pays : La Francie sisi  - Inventé/Pré-lien : Inventé - Où avez-vous connu le forum? : Sur les topsites de Bazzart Arrow  - Commentaires : Je préfère les dissertations (En fait c'est faux )



Dernière édition par Sebastian Quispe le Ven 23 Nov - 14:07, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 643

ft. : Hailee Steinfeld


MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Dim 18 Nov - 21:02

bienvenue à toi Sebastian j'aime le choix de vava et j'ai hâte d'en savoir plus sur lui courage pour la fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 628

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Dim 18 Nov - 21:24

Il est mignon celui-ci
Mais y'a trop de mystère dans cette fiche Hâte de lire des infos
Bienvenue à toi!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 258

ft. : rebecca fox.


MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Lun 19 Nov - 0:50

Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 644

ft. : Richard Harmon


MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Lun 19 Nov - 4:02

Mais qu'est-ce qu'il est beau ce Cisco I love you
Bienvenue ici! Hâte d'en lire plus! Bon courage pour la rédaction de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 37

ft. : Kate Siegel


MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Lun 19 Nov - 6:26

Bienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 60

ft. : Evan Peters


MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Lun 19 Nov - 9:12

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 149

ft. : Red Door


MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   Lun 19 Nov - 19:16

Welcome to Hill House


   

   T u es désormais validé! Tu peux donc aller découvrir le forum, si ce n'est pas déjà fait. Pour aider voici quelques liens rapides à visiter; si tu es résidant de l’hôtel, tu peux dès maintenant aller demander une chambre. Tu pourras ensuite aller poster une fiche de liens pour trouver des connaissances à ton personnage. Si tu as déjà des idées en tête, tu peux également créer des pré-liens. Pour te lancer dans le rp, n'hésite pas à utiliser les utilitaires RP.

   En cas de question, n'hésites pas à communiquer avec l'administration. Bonne chance et prenez garde à votre état d'esprit!

   


   


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: There's no light inside my dark • SEBASTIAN   

Revenir en haut Aller en bas
 

There's no light inside my dark • SEBASTIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pokemon SLLN (Solar Light and Lunar Dark)
» You're the light Inside my eyes feat Shido Rioko
» [F] ▲ CARA DELEVINGNE - she's the light in the dark
» toby&billie - I'd be damned Cupid's demanding back his arrow So let's get drunk on our tears and Searching for meaning But are we all lost stars, trying to light up the dark?
» but are we all lost stars, trying to light up the dark? ❤ joanne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-