The Haunting Of Hill House :: 
Hill House
 :: Second Floor :: The Old Wing :: The General Bathroom
Partagez | 
 

 welcome to your real world bro | Jamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 135

ft. : Oliver Jackson-Cohen


MessageSujet: welcome to your real world bro | Jamie   Dim 6 Jan - 19:14

'Welcome to your real world bro
@Jamie Rides & Anton Swanson
Tu bailles, la vache, il est tard nan? Après tout tu n’as plus vraiment la notion du temps ici, pas de surprise c’est l’hôtel qui te retire toutes cette notion. T’as commencé à le comprendre il y a un moment déjà. Tu sais pas comment, peut-être parce que lorsque t’avais l’impression de garer ta moto à la pompe à essence t’étais en fait de retour devant la grande battisse? Ou alors c’est à cause de la fois suivante? Quand t’as décidé de retenter l’expérience, que t’as roulé sans vouloir t’arrêter, que tu croyais en être sorti et que lorsque t’as poussé la porte du restaurant t’étais encore dans ce foutu réfectoire avec des gens qui te regardaient comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes.

T’as une réputation un peu de taré parce que tu peux pas t’empêcher de crier sur les gens à un moment. Voilà depuis presque l’ouverture que t’es là et personne n’est foutu de se rendre compte qu’il te connait depuis un moment déjà. C’est comme s’il te rencontraient pour la première fois une semaine auparavant, comme un disque rayé, un pnj mal codé. T’en peux vraiment plus parfois. Tu sais pas trop s’ils sont cons ou s’ils le font exprès. Peut-être qu’il vaut mieux pas se poser la question finalement, c’est préférable pour vous tous.

Tu t’étires en sortant de ta chambre, t’es pas fan des planches qui craquent mais tu peux pas te battre contre ça aussi, malheureusement t’es sur trop de front à la fois. Tu peux pas te battre pour ta sortie et contre l’hôtel non plus. Pour l’instant tu te bas contre rien, aujourd’hui tu t’en fous, tu sais dans quelle merde t’es, c’est bien ça t’aide pas trop. Alors aujourd’hui t’as juste à vivre ta vie en faisant attention que personne ne te bute parce que tu sais le secret de l’endroit. 

T’avances dans le couloir et déjà tu sais que ça va pas être une journée simple. T’entends déjà le bruit dans le couloir et tu fronces les sourcils en avançant. Le spectacle te fais doucement soupirer une nouvelle fois. Le jeune homme est en train de frapper contre le mur. T’es pas sûr de la raison, tu l’entends pas maugréer, c’est trop bas pour que tu puisses l’entendre mais tu soupires et t’avances, tire le bras du garçon, pousse la première porte, trouve la salle de bain et le balance plus ou moins à l’intérieur.

«T’es totalement con ou quoi? A taper dans les murs comme ça? Tu veux que le vieux te foute à la porte ou quoi?» Comme s’il pouvait réellement le faire? L’idée te fait doucement rire, tu vois bien le vieux foutre le jeune homme en dehors de l’hôtel sans que l’autre soit capable de partir. Disons que t’as surtout peur qu’il se retrouve avec des esprits fatigués qu’on tape dans les murs de leurs baraques. Tu grondes encore. «Tu t’es fais mal à nous faire Rocky contre les murs?»


Made by Neon Demon 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1242

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: welcome to your real world bro | Jamie   Mar 8 Jan - 1:33

WELCOME TO YOUR REAL WORLD BRO

Anton & Jamie  
La première fois, c'était bizarre, comme un rêve. La deuxième fois, ça devenait beaucoup plus réel, mais c'est encore possible de prétendre le contraire. La troisième fois, l'évidence se forçait d'elle-même. Pour la troisième fois, Jamie avait d'essayer de quitter Hill House et il ne pouvait simplement plus se reposer derrière l'idée qu'il avait fait un rêve étrange, encore aurait-il fallu qu'il puisse dormir pour ça et le sommeil lui faisait cruellement défaut. Peut-être que ce n'était que ça, peut-être que la fatigue accumulée lui faisait perdre la tête, ou alors peut-être qu'il était réellement prisonnier de ce cauchemar, de cet hôtel maléfique. C'était vrai, il n'avait rien de mieux à aller trouver ailleurs, mais il n'aimait pas l'idée d'être coincé contre son gré. Il voulait avoir le choix, du moins, pour une putain de fois dans sa vie. C'était trop demander? Et maintenant qu'il s'écrit cru malin, à quitter Boston pour la première fois, avec le sentiment de victoire d'un bagnard qui s'échappe de sa prison, voilà qu'il était de nouveau pris au piège. Fatigué et paniqué, c'était tout ce qu'il le résumait à ce moment précis, à ce moment où il avait l'impression de s'égarer dans les couloirs du manoir, qui lui paraissait encore plus déboussolant qu'à l'habitude. Où était sa chambre? La question tournait en boucle dans sa tête, alors que son regard voyageait d'un numéro de chambre à un autre. Comment diable était-il possible de se perdre dans un hôtel? D'autant plus que c'en était un plutôt petit. « Je veux juste sortir d'ici...» qu'il murmura pour lui-même en stoppant son avancée, remontant les paumes de ses mains contre ses tempes tout en feulant d'un grognement rageur. « Fait chier! » Qu'il ponctua finalement avant d'écraser brutalement son point contre le mur. Mur qui ne céda pourtant pas sous l'impact, et de ce fait, ne fit, qu'étrangement, amplifier son sentiment de colère. S'il tenta de se contenir en inspirant profondément, ça ne changea pas grand chose à la situation, car aussitôt son poing s'abattait de nouveau contre la cloison, puis une autre fois, puis encore une fois. Il espérait voir le plâtre, ou qu'importe la matière dont il était fait, se briser, mais sa main semblait finalement être la seule à en pâtir.

Et il aurait peut-être continué comme ça pendant un temps incalculable si on ne l'avait pas soudainement arrêté en l'attrapant par le bras. Geste qui ne parvint néanmoins pas à l'arracher complètement de sa confusion. Sans doute ce qui expliquait son manque de réaction alors qu'il se laissa entraîner vers la première porte croisée, puis balancer à l'intérieur de la pièce. «T’es totalement con ou quoi? A taper dans les murs comme ça? Tu veux que le vieux te foute à la porte ou quoi?» Jamie pivota vers la voix et posa son regard sur le brun, le toisant comme s'il n'était guère plus qu'un mirage. «Tu t’es fais mal à nous faire Rocky contre les murs?» Inconsciemment, il releva légèrement la main pour observer ses jointures rougies sous les coups, presque à vif. Quelques secondes, juste avant que la panique ne reprenne le dessus. Il secoua alors la tête, faisant un pas vers Anton. « Non, tu comprends pas! On est coincé ici! C'est pas un hôtel, c'est une prison! » Le rouquin marqua un temps, comme s'il essayait de démêler ses propres pensées. « J'ai essayé de partir et je peux pas! Je reviens toujours ici, dans ce trou de...merde! Avec les fantômes et les...gens...» Comme au bord de la déraison, il secoua de nouveau la tête, l'air presque suppliant que quelqu'un arrête cette torture. « Je veux pas être ici! » Ici. Où? Brusquement, il détourna son regard de Anton pour observer la pièce, sa panique s'effritant contre la confusion qui monta aussitôt à son esprit. « C'est la salle de bain? Pourquoi on est dans les chiottes? » Questions qui quittèrent ses lèvres, bien que n'étant pas réellement destinées à trouver une réponse. Et de toute façon, son regard se figea sur l'horrible bain au fond de la pièce, bain sur pieds, comme dans ses pires cauchemars. Et pendant un instant, il se demanda si ce n'était pas un mauvais tour de Helen, pensée qui lui fit vivement ramener son regard sur Anton. Jamie le balaya aussitôt de la tête aux pieds, question de s'assurer que c'était bien un mec et non pas cette horrible Helen qui planifiait de le noyer dans le bain.  
Made by Neon Demon #996600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

welcome to your real world bro | Jamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ain't it fun, living in the real world? [DOUDIE.]
» real nan cho
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-