The Haunting Of Hill House :: 
Welcome to Massachusetts, Usa
 :: Whose hand was I holding? :: A house is like a body
Partagez | 
 

 Jo | J'ai glissé, chef.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 22

ft. : Luanna Perez


MessageSujet: Jo | J'ai glissé, chef.   Sam 15 Déc - 20:21

Josette « Jo » Lancer


« Ghosts are guilt, ghosts are secrets, ghosts are regrets and failings. But most times a ghost is a wish. »



IDENTITÉ : En plus de l’avoir abandonnée comme un vieux kleenex, sa mère a eu l’outrecuidance de lui donner un nom parfaitement ridicule. Genre, Josette quoi. Ah bah de loin ça sonne française et c’est sympa, mais c’est quand même un prénom de vieille conne. Alors par dépit, elle a commencé à se faire appeler Johnny, mais sur tous ses documents officiels, elle est juste Jo. Jo Lancer.  ÂGE : 22 balais de dépit. C’est suffisant pour un match de Quidditch, elle suppose. LIEU DE NAISSANCE : Boston, Massachussetts ORIENTATION : Bisexuelle, quoiqu’actuellement c’est plutôt ‘blasée’ le bon terme. STATUT CIVIL :  Nouvellement célibataire après avoir largué un énième enfoiré après que ce dernier lui ait jeté une bouteille de bière à la figure. Elle est fièrement partie avec son sac à main, non sans avoir insulté l’entièreté de ses ancêtres. Et a rayé le capot de sa voiture pourrie pour écrire un charmant « petite bite » dessus. MÉTIER/ÉTUDE : Pianiste ratée, mauvaise arnaqueuse et cambrioleuse au rabais, ses expériences dans les bar mal famés de Boston ont fini par la convaincre de se poser à Hill House pour finir Barmaid sur place. Il lui a fallu un peu de pratique pour arrêter de cracher dans les verres pour les laver, mais sa Margarita pourra peut-être vous convaincre. FAMILLE : Un père inconnu, genre VRAIMENT inconnu, tout ce qu’on sait de lui c’est qu’il est latino, une mère qu’elle a vu max 10 fois dans sa pauvre vie, Jo a été élevée par une grand-mère comme qui dirait, spéciale. Agée d’à peine 42 ans quand sa fille lui a donné un bébé en cadeau, toxicomane et paranoïaque, du genre à laisser la gamine se débrouiller toute seule, on ne peut pas dire que Jo soit du genre à avoir beaucoup de cartes à son anniversaire. MALÉDICTION : Et boom ! Maudite comme une abrutie dès l’inauguration. Faut dire, un nouvel hôtel super chanmé qui ouvre, c’était la foire aux bourgeois à dépouiller facilement pendant qu’ils bouffaient leur toasts. Niveau idée de merde, ça s’est posé là, vous pouvez l’imaginer… LE PIRE :L’appartement de sa grand-mère, et principalement, sa chambre à coucher. L’endroit était insalubre, régulièrement visité par des souris et des cafards, remplit à ras-bord de merdouilles récupérés à la décharge, et surtout, de l’objet d’obsession de cette vieille camée : des poupées. Des horreurs jaunies et poussiéreuses, représentant des gamines a froufrou délavés par le soleil et le temps, ou des bébés qui ont l’air crevés. Et tous, absolument tous, qui la fixaient avec leurs grands yeux blancs morts. Des visions de cauchemars insupportables qui ne l’ont jamais, au grand jamais, quitté. FEAT : Luanna Perez



ILe grand banditisme, c’est cool sur papier, mais dans les faits, c’est quand même carrément à l’opposé de ce que devait faire Jo depuis son plus jeune âge. Imaginez la fierté d’une gosse qui se fait chopé la main dans le panier a fruit, à 5 ans et des poussières. Entre deux doses de cocaïne, difficile de se souvenir pour sa grand-mère qu’elle avait un petit parasite à nourrir à la maison. Alors Jo a passé sa vie à se débrouiller toute seule. Elle a volé toute sa vie, que ce soit de la bouffe, ou des petits objets ou des bijoux pour du recel. Elle a arnaqué un peu, faisant croire à des vieilles débiles riches que cette nouvelle crème pour le visage allait leur donner 20 ans de moins – minimum. Des expériences qui donnent une certaine assurance et un bagout. Ceci dit si elle ne crache pas sur un joint, jamais elle n’a accepté de dealer. Vivre avec un cadavre vivant à la maison, incapable de bouger après avoir pris sa dose, ça passe l’envie de faire vivre  le même enfer à d’autres enfants.

II Plus petite, le métissage Latino de Jo était relativement visible, ce qui lui valut une voilé de bois vert de la part de racistes de tous horizons. Aujourd’hui elle fait beaucoup plus passing, mais elle préfère tout de même colorer ses cheveux en ce dégradé si particulier. Mais si ce n’était que ça : gamine relativement ingrate avec un fort embonpoint, ne vous fatiguez pas à l’insulter, elle en a tellement bouffé que ça ne lui fait même plus lever le nez. Et pourtant tout est gravé au fer rouge dans son esprit. Ce n’est pas vraiment qu’elle se trouve moche, non, le bon mot c’est qu’elle se trouve dégueulasse. Voilà.  Et les moults mauvais traitement qu’elle a reçu ou été obligée de faire n’ont fait que renforcer le dégout d’elle-même que lui inspire son propre corps. Et pourtant elle passe un certain temps à se soigner aujourd’hui. Un maquillage travaillé et une garde-robe qu’elle a appris à varier avec goût, malgré un style particulier, même au bar elle présente de façon impeccable, pour peu qu’on aime l’originalité. Sa façon de se réapproprié ce qu’elle n’a jamais pris le temps d’apprécier.

III Ceci dit, sa grand-mère lui a appris juste une chose : le piano. Toute petite, Jo s’est jeté à corps perdu dans cet art, et s’est entrainée avec acharnement. Elle a même un répertoire assez intéressant, avec Bela Bartok en figure de proue. Son « MVP » comme elle le dit si bien. Elle a toujours pensé que c’est le piano qui la tirera de sa vie de misère, la sortira de son cercle vicieux et pourra lui ouvrir les portes, si ce n’est de la gloire, au moins d’une vie paisible à faire ce qu’elle aime. Mais le conservatoire n’a pas aimé cette gamine mal fagotée ou trop originale, et elle a été recalée à la première occasion. Persuadée, encore aujourd’hui, que taper des touches est son unique talent, elle a fait plusieurs piano bar, sans cesse interrompue par des braillements et des coups de fourchettes. Sa dernière séance connue, elle a fini par se lever rageusement, s’est déshabillée pour finir son œuvre en sous-vêtements pour capter un minimum l’attention de son auditoire, et est partie comme une reine, non sans avoir balancé au public que de toute façon, ils n’y connaissaient rien. Non mais. Elle écrivait même des petites chansons à une époque, mais quand elle a compris qu’elle ne deviendrait jamais pianiste, elle a brulé ses partitions pour se réchauffer durant une nuit particulièrement difficile. Elle n’admettra jamais avoir pleuré en se faisant.

IV Cercle vicieux n’a jamais eu un meilleur avatar qu’avec Jo. Survivaliste au dernier degré, elle fait ce qu’elle doit faire pour manger et pour avoir un toit. Elle n’imagine pas mériter autre chose que ce qui se fait de plus mauvais dans le monde. Alors voler pour manger, pas un problème. Draguer le ou la première venue pour avoir un toit ou dormir le soir même ? Une habitude. Cumuler les petits copains ratés et violents, qui ne lui ont jamais offert rien de plus que des bijoux d’hématomes, c’est normal. Et pourtant, Jo c’est une battante. Une vraie guerrière des temps modernes, qui ne se laisse jamais faire, qui se relève et époussette ses petites jupes et ses grosses chaussures quand on la jette à terre. Mais elle n’imagine pas tomber dans quoique ce soit de plus qu’un énième piège tendu par cette connasse de vie. Alors elle subit tout, se débat bec et ongle, et ne peut voir que la nouvelle merde lui arriver dans le nez, avec sa clope au bec et ses mains dans les poches, en marmonnant « come at me, bro. »

V Et c’est pour ça que la malédiction  de Hill House ? Si elle a quand même vachement râlé quand elle s’est aperçu que sortir de l’hôtel était devenu impossible… et bah en fait, c’est pas si terrible. Pour la première fois de sa vie, elle a un métier avec un patron qui ne lui mettra pas une main aux fesses dès qu’il le sent. Elle a même une chambre confortable, avec des draps propre, sans sale type pour lui lever la main dessus dès qu’il a un peu trop picolé ou envie d’être gratuitement méchant. Sans personne qui lui volera son salaire ou ses maigres possessions, avant ou après lui avoir donné un cocard… Ouais non, en fait y’a carrément pire. Peut-être même, est-ce la première fois qu’elle se sent aussi en paix. Alors hein bien sûr, ses terreurs nocturnes ont largement augmentés depuis qu’elle vit sur place, et il lui ait arrivé une fois ou deux de voir des trucs pas correct. Mais elle pourra témoigner qu’il y a largement pire comme coupe-gorge.

VI  Élevée dans la loi de la rue, et le sacrosaint “Chacun pour soi”, si Jo n’est pas une mauvaise graine et n’a plus aucune raison de voler autrui depuis qu’elle travaille à Hill House, elle est très à cheval sur certains principes de survie. Impossible pour elle de dormir sans avoir double checké que sa porte soit verrouillée, déplacer ses effets personnels sans son autorisation lui met les nerfs en pelote, et même piquer son verre sans faire exprès peut entrainer une très mauvaise réaction de sa part. Incapable de se sentir parfaitement en sécurité ou de penser que les gens peuvent être tout simplement altruistes sans demander quoique ce soit en retour. Moult coups de poignards, parfois non métaphoriques, lui ont passé l’envie de faire confiance aux gens. Elle ne s’imagine pas être assez intéressante pour qu’on l’approche pour autre chose qu’un café serré, un cocktail de gonzesse, la tripoter sans lui demander son avis, ou lui faucher sa thune durement gagnée.

VII Barmaid oblige, Jo se retrouve souvent à dealer avec des gens mal lunés qui n’ont pas encore eu leur café du matin. Normal quand c’est à elle de leur faire. Cependant, sa grand-mère lui apprit le principe de base du respect, et le premier client qui hausse la voix face à elle risque de se heurter à un mur en béton armé : non elle ne servira personne si on ne lui dit pas s’il vous plait. C’est quand même pas sorcier. Le client est roi et le serveur est Empereur, non mais. D’ailleurs elle renverra la même politesse à ses clients, et peut souvent se retrouver à servir de psy de comptoir ou de confidente. Et jamais elle ira répéter ce qu’elle a pu entendre entre deux sanglots au-dessus d’un shooter de whisky.

VIII Par ailleurs, une large partie de ses petits boulots avant Hill House –légaux ou non- se déroulant de base de nuit,  se lever aux aurores pour travailler n’est pas encore la chose la plus acquise pour elle. Elle le fait bien évidemment sans problème, mais il est peu probable que de bon matin, elle arrive a articuler autre chose qu’un simple « Gngnrgnrngnbonjour. » Le prenez pas mal, elle n’est pas forcément mal lunée, même si c’est dur de le remarquer, elle est juste plus habituée à faire de l’overtime en dansant en tenue légère dans des bars, entre deux vols à la tire que de se lever avec les poules pour servir des ménagères bien éduquées. Faut dire que les bruits bizarres la nuit ça aide quand même moyen pour faire des nuit complètes. Par ailleurs elle est relativement peu pudique, et si vous la croisez au milieu de la nuit, ne paniquez pas si c’est en culotte et brassière. Comme elle le dit elle-même : “La moitié de Boston m’a déjà vu à poil de toute façon.”

IX  « “Gnagnagnaaaa les tatouages a une significatiooon, celui la veut dire “Tarte aux fraises” en islandais parce que ma grand-mère en faisait quand j’avais 8 ans et que toute ma vie j’ai …” Mais mon cul sur la commode ouais ! Le motif est joli, y’a une place sur ma peau ici, grave moi ça sur la couenne ! » Voilà a quelques mots près le discours qu’elle donne à ceux qui lui demande l’air de rien d’où viennent ses tatouages. Elle avait juste envie de modeler son corps qu’elle trouve dégoutant en quelque chose qu’elle supporterait vaguement, alors dés qu’elle avait un peu d’argent durement gagné, détours chez le tatoueur oblige.



« Mom say that a house is like a body, and that every house has eyes. And bones. And skin. And a face. »


What about ghost?
Sa grand-mère lui rabâchait des histoires à dormir debout quand elle était gamine. Si petite, elle y croyait dur comme fer, en grandissant, elle a fini par comprendre que c’était probablement un habile mélange de la drogue et de sa paranoïa. Mais au bout de quelques temps à l’hôtel, l’excuse « ça doit être le vent » A commencé à beaucoup moins avoir de sens. À moins que le vent se soit mis à ricaner et ressemble à des vrais gens qui marchent la nuit. Donc ouais, Jo y croit, et dans sa nonchalance habituelle, elle a tendance à tirer un peu le diable par la queue. Si vous entendez hurler « TA GUEUUUUULE » au milieu de la nuit, ce n’est pas un fantôme, mais juste elle qui fait passé sa frustration sur un spectre trop bruyant. Ectoplasme ou pas, c’est pas lui qui se lève demain matin pour servir des gens au bar. Bordel.


Your quiet room?
Jo n’a rien. Pas de souvenirs vraiment heureux dans sa vie, pas de foyer ou elle se sent à sa place, pas de personnes qui lui ont donné espoir, pas vraiment de plan pour le futur, et pas vraiment un passé qui lui donne des envies de nostalgie. Mais sa nouvelle vie à Hill House lui donne des nouvelles opportunités. Peut-être une pour se forger quelque chose de neuf, quelque chose à elle, et quelque chose qui lui ressemblerait enfin.
Voilà donc à quoi ressemble sa quiet room : une simple pièce blanche, comme quand on vient d’emménager dans un appartement tout neuf ou tout sent le propre. On ne sait pas trop si c’est une chambre à coucher, un salon confortable ou un boudoir avec un piano. Des meubles sont recouverts d’un film plastique blanc et opaque, qui rend difficile de les identifier, et en plus ils changent à chaque fois qu’elle arrive.. Il y a des pots de peintures murale de plein de jolies couleurs,  avec des tas de trucs de bricolage, comme sur les chaines de youtube DIY avec des meufs sublimes qui se filment en train d’organiser leur petite vie parfaite. Là-dedans, Jo est libre. Libre de bâtir quelque chose, libre de se chercher, libre de faire ce qu’elle a jamais osé auparavant : espérer de nouveaux lendemains. Loin de la misère.



Pseudo : Yaldabaoth Pays : Canada - Inventé/Pré-lien : pas cette fois ! - Comment avez-vous connu le forum Mon riche bébé a déjà foutu son swag partout. - Commentaires :Soyez jontil avec ma Jo sivouplé. :mimi : Elle est pas méchante, juste un peu spéciale !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1440

ft. : Hailee Steinfeld


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Sam 15 Déc - 20:41

Encore une fille, encore un DC invasion.
Rebienvenue alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 23

ft. : Hayley Kiyoko


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Sam 15 Déc - 20:44

Yeah rejoins les rangs des schizophrènes !

Re-bienvenue avec ta fort charmante demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 392

ft. : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Sam 15 Déc - 20:50

Luanna Jotem déjà

Re bienvenue à toi parmi nous Ta fiche est déjà bien avancée, voire terminée, du coup j'te souhaite pas bonne chance Mais ça promet tellement, ton perso est grave cool

Amuse-toi bien avec ta demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 64

ft. : Ben Barnes


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Sam 15 Déc - 20:58

Va falloir arrêter de faire des persos trop cools, vous tous, là Re-bienvenue, du coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1242

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Sam 15 Déc - 21:32

Je connais pas la miss, mais elle a l'air bien charmante
Re-bienvenue à toi
Et au moins c'est pas une petite riche cette fois tes pneus sont sauvés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 271

ft. : rebecca fox.


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Sam 15 Déc - 23:14

Mais oui cette invasion... What a Face
(re)bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 27

ft. : Timothée Chalamet


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Dim 16 Déc - 4:51

Cette invasion de DC et de filles trop cools, calmez-vous Rebienvenue sur le forum Amuse toi bien avec ce nouveau perso !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 421

ft. : Jeremy Renner


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Dim 16 Déc - 7:22

J'ai glissé chef

Rebienvenue par ici oh belle demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 22

ft. : Luanna Perez


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Dim 16 Déc - 15:29

Merci beaucoup des gentils compliments !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1008

ft. : Richard Harmon


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Dim 16 Déc - 15:44

Re bienvenue ici avec ce superbe personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 280

ft. : Time


MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   Dim 16 Déc - 16:36

Welcome to Hill House



T u es désormais validé! Tu peux donc aller découvrir le forum, si ce n'est pas déjà fait. Pour aider voici quelques liens rapides à visiter; si tu es résidant de l’hôtel, tu peux dès maintenant aller demander une chambre. Tu pourras ensuite aller poster une fiche de liens pour trouver des connaissances à ton personnage. Si tu as déjà des idées en tête, tu peux également créer des pré-liens. Pour te lancer dans le rp, n'hésite pas à utiliser les utilitaires RP.

En cas de question, n'hésites pas à communiquer avec l'administration. Bonne chance et prenez garde à votre état d'esprit!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jo | J'ai glissé, chef.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jo | J'ai glissé, chef.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'ai glissé, chef ~ Kang
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Joyeux anniversaire au chef adoré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-