The Haunting Of Hill House :: 
Welcome to Massachusetts, Usa
 :: Whose hand was I holding? :: A house is like a body
Partagez | 
 

 Mercy Islington - Wild woman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mercy Islington


Messages : 59

ft. : Anya Taylor-Joy


MessageSujet: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 17:43

Mercedes Islington


« Ghosts are guilt, ghosts are secrets, ghosts are regrets and failings. But most times a ghost is a wish. »



IDENTITÉ : Mercedes, mais elle se présente comme Mercy. Ca lui évite les blagues lourdes sur les grosses cylindrées. Islington est le nom de ses parents, même si elle ne les a pas revu depuis des années. ÂGE : 22 ans, mais des fois, on a l’impression de voir quelqu’un de plus vieux dans ses yeux, malgré les sourires qui se peignent sur son visage. LIEU DE NAISSANCE : San-Francisco, Californie. ORIENTATION : A dire vrai, jusque-là elle n’a été qu’avec des hommes, mais elle préfère ne pas se mettre d’étiquette. STATUT CIVIL : Célibataire. MÉTIER/ÉTUDE : Depuis une semaine environ, sans emploi. Elle a fuit son ancien emploi pour se préserver, et maintenant, elle loge à l’hôtel en attendant de trouver un autre boulot, ou qu’elle perce en photographie, au choix. FAMILLE : Deux parents qui n’ont jamais vraiment voulu d’elle, mais plutôt d’une petite poupée dont ils pouvaient faire ce qu’ils souhaitaient. Deux parents qu’elle a fuit et qu’elle ne veut plus jamais revoir. MALÉDICTION : Trop tard, elle a déjà passé trois nuits dans l’hôtel, et maintenant elle est maudite, encore incapable de s’en rendre compte, aurait-elle troqué un mal pour un pire? LE PIRE : Qu’on ne l’écoute pas, qu’elle soit invisible pour le reste du monde. Qu’on ne tienne pas compte de ses remarques, conseils, elle comprend, très bien même elle l’a fait elle-même. Mais ne pas avoir la possibilité de donner son avis? Avoir l’impression de faire partie de la tapisserie? C’est sa pire hantise. Elle l’a déjà trop vécu pour ne pas détester ce sentiment. FEAT : Anya Taylor-Joy.



I Enfant non désirée, un accident comme on dit. Mais les parents ont préférés tenter de l’élever plutôt que de la mettre à l’adoption. Ils en avaient les moyens après tout, sans se mettre sur la paille pour autant, d’élever un enfant. Mais ils ne le voulaient pas vraiment et ça s’est senti dans leur façon de s’occuper de leur fille. Oh tu aimes cette robe? Oui mais ce pantalon, ça te va mieux. De la photo? Enfin ne sois pas ridicule...Chacune de ses demandes, de ses envies furent tues au profit de ce que ses parents voulaient qu’elle devienne. Elle n’avait pas son mot à dire sur rien du tout, et pas d’argent de poche pour s’acheter autre chose que quelques glaces ou repas avec des amis, tout de même. Gare à elle si elle ose dévier du chemin bien propret et respectable que ses parents ont prévus pour elle…

II A dix-sept ans, c’est le drame. Pendant des mois elle a tenté de se faire entendre, se faisant remarquer en classe, désobéissant de plus en plus, empruntant des vêtements à des amies pour enfin essayer de s’exprimer. Et tout est arrivé au point culminant de la dispute fatidique entre sa mère et elle. Ses parents ont pensé qu’un tête à tête avec sa mère, une autre femme, aiderait la jeune fille à se confier, à mieux s’expliquer. Et s’expliquer, c’est ce qu’elle a fait, lui priant de la laisser être qui elle veut être et non pas ce qu’ils veulent qu’elle soit. Mais c’est comme si elle parlait dans le vide, niant la vérité et l’évidence. Les voix ont grimpées, arrivant aux hurlements qui se sont tues d’une claque sur le visage de Mercy. Cette nuit-là, la jeune femme a volé tout l’argent qu’elle pouvait trouver dans les portefeuilles de ses parents, a abandonné sa carte bleue, son téléphone portable, et a fuguée pour ne jamais revenir dans cet endroit.

III Se retrouve seule, perdue dans une ville qu’elle ne connaît pas de l’autre côté du continent américain. Elle était encore jeune, naïve, effrayée, c’est vrai, mais en même temps...Si libre. Jamais elle n’avait eu l’impression d’être aussi libre, de s’exprimer comme elle le souhaitait...Si bien qu’elle ne savait même pas par où commencer. Elle n’était pas encore majeure, mais elle savait qu’elle pourrait trouver un travail, quelque chose. Après tout, d’autres plus jeunes qu’elle avaient déjà trouver un boulot. Elle ne cherchait pas le boulot de ses rêves, juste quelque chose pour gagner un peu d’argent. Une occasion se présenta sous la forme d’un job de serveuse dans une boîte de strip tease. Au départ pas très encline à l’engager, la patronne a fini par accepter, après tout elle ne sert que des consommations aux clients.

IV Des verres sur un plateau elle est passée à la scène. Faux papiers (en cas de contrôle plus qu’autre chose), quelques cours de pole dance pour avoir les bases, et la voilà qui prend le pouvoir sur cette scène. Mercy qu’on l’appelle. Elle sait que beaucoup fronceraient les sourcils à sa profession, mais elle l’accepte, l‘embrasse même. Elle ne vend pas son corps à proprement parler, elle vend du fantasme, personne ne touche, personne n’approche, la patronne y veille. Les autres filles sont amicales, bienveillantes avec elle. Certaines font cela pour joindre les deux bouts, d’autres juste parce qu’elles aiment ça, il y a de tout dans ce club et cette diversité, cette opportunité de se faire remarquer lui plaît à Mercy. Elle commence enfin à se définir, ses goûts à elle, sa personnalité, qui elle est vraiment. Elle peut même enfin s’acheter deux appareils photos, des occasions, mais elle peut enfin commencer la photo dans ses heures perdues. Ce n’est peut-être pas le métier de ses rêves, mais elle se sent enfin elle-même quelque part.

V Toutes les bonnes choses ont une fin, cette période de sa vie aussi. Elle a rencontré un garçon, quelques années son aîné, rien de bien méchant, trois ans. Elle est amoureuse, elle le pense en tout cas, et il le lui rend, du moins elle en a l’impression. Mais la réalité est qu’il ne vaut pas mieux que ses parents, tout en étant plus pernicieux. Oh, jamais il ne l’a forcée, jamais il n’a tenté quelque chose qu’elle ne voulait pas, cependant, elle n’était qu’un objet pour lui. Il ne la voyait que comme cette danseuse hypnotisante dans ce club. Il lui a fallu des mois pour s’en rendre compte. Chaque fois qu’elle tentait de déroger à cette image de jolie poupée aux mouvements lascifs, il l’ignorait. Sans s’en rendre compte, elle s’est bridée pour lui plaire, jusqu’à s’en rendre compte un soir avec les autres filles, et elle est partie de chez lui. Trois jours plus tard, sa patronne lui donne des clés de voiture, sa paye, un sac avec des affaires et la supplie de partir. Mercy ne comprend pas ce qu’il se passe, et on lui explique. Son petit ami n’a pas aimé que sa chose lui échappe et si elle ne part pas, elle risque d’y laisser plus que quelques plumes. Jamais il ne s’attaquera à elles, pas tant que la patronne est là, mais elle ne pourra pas toujours la protéger. Elle doit partir, pour son propre bien. Il faut la convaincre de tout abandonner, mais elle finit par monter dans cette voiture et filer vers le nord. Elle ne sait pas encore exactement où, mais elle fuit. Des jours durant elle a roulé, et elle a finit par arriver à l’hôtel Hill House. Premier vrai arrêt qu’elle fait depuis un peu plus d’une semaine, mais elle a besoin de s’arrêter et de réfléchir.

VI Après des années à être bridées et sa dernière expérience, plus jamais elle ne laissera quelqu’un lui dire ce qu’elle doit faire ou qui elle est. Pas une rebelle à proprement parlé, car elle respecte (plus ou moins) les règlements, disons plus qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et répond aux gens qui pensent pouvoir la faire taire. C’est une jeune femme qui sait se faire remarquer quand elle le veut tout autant que se faire discrète si elle en a besoin (pour espionner quelqu’un par exemple, oui, elle a un petit côté concierge sur les bords). De manière générale, elle est quelqu’un de plutôt optimiste et positif, beaucoup de sourires et de blagues (souvent nulles il faut l’admettre), pour ne pas qu’on lui demande ce qui ne va pas, pour ne pas qu’on sache. Elle n’a pas honte de ce qu’elle a été, ça l’a aidé à se construire en tant que personne, mais elle ne sait pas de quoi serait capable son ex alors elle se tait sur ce fait. Elle est taquine, curieuse (fouineuse, disons-le), avec la langue bien pendue et piquante quand on la cherche, mais pas vraiment méchante. Elle n’aime juste pas être ignorée. En cela elle peut faire un peu peste, mais c’est léger. Bon, d’accord, quand elle insiste, elle peut porter sur les nerfs, surtout quand elle a jeté son dévolu sur quelqu’un, elle ne le ou la lâche pas avant un moment, déterminée et têtue comme elle est. On aurait tendance à la croire égoïste pour ce fait, et oui, peut-être un peu, mais dans le fond, elle a juste besoin de s’exprimer, de se rattacher à des gens. Audacieuse, quelques fois sans gènes, elle adore les défis et passe parfois en mode séductrice sans même s’en rendre compte, habituée. Ce qui ne l’empêche pas d’en jouer quand elle veut. Extravagante sur les bords, il faut pouvoir réussir à la suivre des fois, mais plus jamais elle ne changera pour quelqu’un. Hormis son côté un peu pile électrique, Mercy est quelqu’un qui n’hésitera pas à écouter si on lui parle, à demander de l’aide si elle en a besoin, mais pas de se confier. La confiance, aussi optimiste et quelque peu naïve qu’elle puisse être, n’est pas quelque chose qui vient rapidement, mais à force, on y arrive pour le meilleur ou pour le pire.

VII La photo est, depuis qu’elle est petite, est quelque chose qui la fascine. Elle n’a pu commencer à en faire qu’il y a un an et demi. Pour l’instant elle prend un peu tout et n’importe quoi en photo, n’est pas une photographe expérimentée, ni très douée et peut-être que ça finira par la lasser, allez savoir. En attendant, ce fut un rêve, un but à atteindre pour avoir enfin l’impression d’être elle-même alors elle s’y accroche, essaie jusqu’à ce que son optimisme et sa détermination ne soient vaincus par un échec. Et si cela arrive un jour, il lui faudra se trouver un autre rêve.

VIII Mercy est intolérante au lactose. Pas au point d’être clouée au lit, rassurez-vous. Elle peut même en boire du lait dans l’absolu, mais disons que son estomac n’aime pas trop ça et que si elle ne veut pas avoir des crampes d’estomac pour le reste de la journée, elle évite d’en boire. Dans un gâteau, ça passe très bien. Mais tout ce qui est chocolat chaud, yaourt, glaces...S’il y a du lait dedans, c’est raté pour elle. Elle le vit plutôt bien au final, ce n’est pas si contraignant que cela. Elle préfère le café de toute façon; noir, avec deux sucres.

IX Elle est déjà passée par le blond, même si sa couleur naturelle est le brun qu’elle montre actuellement. En fait, niveau look, elle se cherche encore un peu. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle veut garder les cheveux long, parce que ça lui laisse plus de liberté pour s’amuser. Ce qui...parfois donne des coiffures improbables. Pourtant, elle sait très bien se coiffer quand elle le veut, tout comme le maquillage. Bon, dans ce cas-là, elle n’est jamais over the top, elle reste sobre et naturelle, insistant simplement sur ses lèvres ou ses yeux selon ce qu’elle veut. Mais elle n’est pas de celles qui ont besoin d’être tout le temps maquillée, il lui arrive régulièrement de sortir au naturel le plus simple sans complexe.

X Son métier de strip teaseuse l’a ouverte au monde de la danse. Pas en passant par un conservatoire ou équivalent cependant. Elle et les filles s'entraînaient dans une salle de danse et afin de se rendre plus souple, d’être plus fluide dans ses mouvements, elle a dû travailler des chorégraphies complètes. Par la suite, curieuse et prenant goût à cela, elle a commencé à aller dans des bars à piste de danses, voir à des soirée à danses spécifiques. C’est comme ça qu’elle a vraiment appris à danser et aujourd’hui, elle peut se vanter d’avoir le rythme dans la peau, la musique et la danse des moyens d’expression pour elle, un exutoire, bien plus que la photographie.

XI Pas du genre à se laisser abattre, la jeune femme n’aime pas ceux qui se morfondent sur leur sort. Ce n’est pas en regrettant le passé qu’on peut avancer à son avis et elle n’hésitera pas à faire une intervention si quelqu’un est trop à broyer du noir à son goût. Ce ne sont peut-être pas ses affaires, et elle a probablement eu une vie bien plus rose que bien d’autres personnes, mais elle s’en fiche, il ne s’agit pas de faire un concours de qui a le plus une vie de merde, mais bien de remonter le moral à quelqu’un. Qu’elle soit un peu...Manu militari dans sa façon de faire est un autre problème. En parlant de manu militari, si vous la mettez vraiment sur les nerfs, attendez-vous à vous prendre un coup. Elle n’a pas une grande technique, mais à cause de son ancien métier et des quartiers qu’elle traversait régulièrement, elle a pris des cours d’auto-défense. Alors elle n’est peut-être pas bien épaisse, mais si vous la cherchez, vous allez la trouver.

XII Mercy et l’alcool, ça fait pas très bon ménage. Si elle tient relativement bien l’alcool, quand elle est ivre...oulah tous aux abris. Elle a l’alcool particulièrement joyeux et se retrouve encore plus sans gêne et curieuse que d’habitude. Elle n’est pas méchante, mais un peu collante il faut bien l’admettre. Un conseil pour vous en débarrasser, ignorez-la. Quand elle voit que les gens ne a vit pas, elle passe à quelqu’un d’autre, détestant se faire ignorer.



« Mom say that a house is like a body, and that every house has eyes. And bones. And skin. And a face. »


What about ghost?
Ca dépend par ce que vous entendez par fantôme. Si par fantôme vous entendez des squelettes dans votre placard métaphorique, alors elle vous dit oui, mais si vous y pensez en tant que Poltergeist ou être démoniaque sous couverture, là, elle ne marche plus. Elle essaiera de se retenir, mais elle finira probablement par vous rire au nez. Elle est un peu comme Saint Thomas, elle y croira le jour où elle le verra de ses propres yeux, en attendant, elle n’y croit pas du tout.


Your quiet room?
Un labo photo. Même si la plupart de ses photos sont prises en numérique, elle a un autre appareil photo argentique avec lequel elle fait quelques photos et il faut bien les développer. Elle a été étonnée de trouver une chambre noire comme celle-ci dans un hôtel, mais pourquoi pas après tout. La vie peut être pleine de surprise. Dans la lumière rouge de cette chambre, elle développe ses photos, ses visions, et si des fois il y a des clichés un peu étrange, elle fait comme si de rien n’était...



Pseudo : Audacious Squirrel - Pays : Toujours France - Inventé/Pré-lien : Inventé - Où avez-vous connu le forum? : Par PRD originellement, mais je plante ma tente tranquillou - Commentaires : Eh ouais, Allen restera définitivement au placard...Sorry not sorry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meadow Hill


Messages : 1555

ft. : Hailee Steinfeld


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 17:47

ehhhh, déjà une fiche terminée ..... Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mercy Islington


Messages : 59

ft. : Anya Taylor-Joy


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:01

Merci Meadow

(comment ça, ça sent que le perso traine dans ma tronche depuis un bail? non c'est faux )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dawn Scofield


Messages : 31

ft. : Hayley Kiyoko


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:02

L'avatar

Re-bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sebastian Quispe


Messages : 457

ft. : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:05

Je ne connais pas du tout l'avatar mais elle est chou

J'te souhaite pas bon courage pour la fiche, vu son avancée En tout cas ça fait plaisir de voir des gens fondre sous les DCs Ton perso a l'air trop cool en plus, c'est génial

Amuse-toi avec elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mercy Islington


Messages : 59

ft. : Anya Taylor-Joy


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:09

Merci à vous =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elwin Siward


Messages : 434

ft. : Jeremy Renner


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:26

Cet avatar, j'suis amoureux, je l'aime tant 

J'ai envie de dire "salut, bienvenue dans le club de la famille/de l'amour nulle, tu veux une adoption  ?"

Sinon ta fiche est géniale c'est vraiment beau!   Elle n'a pas beaucoup de chance dans la vie cette demoiselle, mais t'as troqué ta place pour un bon truc ici

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mercy Islington


Messages : 59

ft. : Anya Taylor-Joy


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:39

Owiiiii, adoptes moi **

Merci en tout cas =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Khloé Dudley


Messages : 271

ft. : rebecca fox.


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:44

Oh Anya.
(re)bienvenue parmi nous !


Dernière édition par Khloé Dudley le Sam 15 Déc - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elwin Siward


Messages : 434

ft. : Jeremy Renner


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:46

*fais glisser le papier d'adoption* 

Signe ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mercy Islington


Messages : 59

ft. : Anya Taylor-Joy


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 18:49

@Khloé Dudley merciiiii

@Elwin Siward *signe les papiers*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jamie Rides


Messages : 1305

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 19:12

Re-bienvenue à toi
Elle a l'air toute mignonne cette petite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mercy Islington


Messages : 59

ft. : Anya Taylor-Joy


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 19:14

@Jamie Rides N'est-ce pas ?
Fais gaffe quand même, tu fais pas avoir par ses grand yeux de biche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ezekiel Winters


Messages : 65

ft. : Ben Barnes


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 20:55

Re-bienvenue Cette fiche Elle promet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Time


Messages : 296

ft. : Time


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Sam 15 Déc - 23:23

Welcome to Hill House



T u es désormais validé! Tu peux donc aller découvrir le forum, si ce n'est pas déjà fait. Pour aider voici quelques liens rapides à visiter; si tu es résidant de l’hôtel, tu peux dès maintenant aller demander une chambre. Tu pourras ensuite aller poster une fiche de liens pour trouver des connaissances à ton personnage. Si tu as déjà des idées en tête, tu peux également créer des pré-liens. Pour te lancer dans le rp, n'hésite pas à utiliser les utilitaires RP.

En cas de question, n'hésites pas à communiquer avec l'administration. Bonne chance et prenez garde à votre état d'esprit!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mercy Islington


Messages : 59

ft. : Anya Taylor-Joy


MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   Dim 16 Déc - 3:59

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mercy Islington - Wild woman   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mercy Islington - Wild woman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Presentation of the Red Woman
» Sarah Wild
» [UPTOBOX] The Woman [DVDRiP]
» Minnesota Wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-