The Haunting Of Hill House :: Death is the limit :: Pembroke City
Partagez | 
 

 Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 190

ft. : Jai Courtney


MessageSujet: Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin   Ven 14 Déc - 11:48

Come and get your love feat. Evelina


Cela faisait à peine quelques jours que Galahad venait de débarquer en ville à bord d'un bus. Il était fraichement sorti de prison une bonne semaine plus tôt, avec très peu d'affaire. Le pauvre ne possédait que les affaires qu'il avait lorsqu'on l'a enfermé derrière les barreaux. C'est à dire ces vieilles fringues qui sont un peu passé de mode, ses papiers d'identités, un peu d'argent liquide et c'est tout. C'est le lot de tout les hommes se retrouvant en prison. Pour autant ça ne fait pas de lui un pauvre type qui a tout perdu. Et quand bien même il n'aurait plus rien, il sait qu'il pourrait se refaire rapidement. Son compte en banque existe toujours, ce qui lui servit à aller s'acheter de nouveaux vêtements et son billet de bus en direction de Pembroke. Pourquoi retourner là bas ? Tout simplement, car cette ville c'est chez lui.

En rentrant, il se doute bien qu'on le regardera de travers, qu'on lui crachera dessus et qu'on l'insultera pour ce qu'il a fait. Mais vous savez quoi ? Il s'en fiche totalement. Des criminels, il y en a des pires que lui. Certes, il a tué un homme, mais c'était de la légitime défense, non ? Ok, c'est abusé de dire ça. Le FBI est seulement venu pour interpeller Galahad et aux dernières nouvelles aucun homme n'a envie de ce voir priver de sa liberté, raison pour laquelle il a riposté et que ce type est mort en faisant son boulot. C'est la vie ! Il ne se sent pas plus coupable que ça. Depuis qu'il trempe dans la criminalité, Gal a toujours su qu'un jour ça pourrait très bien être lui qui se prendrait une balle dans le cœur. La chance a simplement été là pour lui ce jour là.

Huit ans... huit ans qu'il n'a pas quitté le mur de la prison. Si vous saviez à quel point la captivité est affreuse. C'est pire encore quand personne ne vient vous voir. Tout le monde l'a abandonné, son père et pire encore la seule femme qu'il aime : sa sœur. Le jeune homme compte bien s'expliquer avec eux et revenir dans leur vie.

N'ayant nulle part ou aller à Pembroke, c'est chez son père qu'il alla. La maison natale, celle ou il a toujours vécu. Son paternel n'aurait jamais vendu cette baraque qu'il avait fait construire avec leur mère. C'est un endroit trop précieux avec les derniers souvenirs de la défunte. C'est une cohabitation qui ne risque pas d'être facile qui s'annonce, mais ça sera toujours plus facile qu'en prison. Malgré la tronche que tirait son père, l'ex prisonnier se montra assez persuasif pour rester et reprendre sa chambre. Sa relation avec son père était au plus bas, ce dernier lui adressant à peine la parole et préférant le fuir. D'ailleurs, ce con refusait de dire à son fils ou habitait Evelina. Car c'est elle qu'il voulait voir, sa vie sans elle lui donne l'impression d’étouffer.

Après un harcèlement constant, il parvint à obtenir la réponse désirée. Sans tarder, il piqua les clefs de la bagnole de son père pour partir chez sa sœur. Visiblement, elle vivait dans une jolie maison, quelque peu similaire à celle dans laquelle ils ont grandi, le style typiquement américain de la classe moyenne. Derrière le volant de la voiture, il resta un moment à observer la baraque tout en fumant sa clope. La revoir depuis tout ce temps, ça le stressait et pourtant Gal n'est pas le genre de personne à ressentir du stress. Durant tout le temps de son enfermement, elle n'est jamais venue le voir, ne l'a jamais appelé ou même écrit. Que doit-il en penser ? Est-ce qu'elle le déteste ? Cela fait trop de temps qu'il se torture l'esprit avec cette question. Autant en avoir le cœur net. L'ex taulard sorti de la vieille Buick de son père et jeta sa cigarette sur le sol après inspiré une dernière goulée de la fumée qui aura certainement sa peau un jour.

Se tenant sous le perron, juste devant la porte d'entrée, il hésita un instant. Finalement, il inspira, reprit son air confiant et sur de lui avant de frapper trois coup sur la porte. Son cœur battait très vite et il avait hâte que ça cesse. A l'intérieur, il lui sembla entendre raisonner des bruits de pas, quelqu'un était en train de descendre de l'étage pour venir ouvrir. Le moment de vérité était en train d'arriver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 11

ft. : Emilia Clarke


MessageSujet: Re: Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin   Ven 14 Déc - 16:31

Come and get your love
feat. Galahad
Cela fait déjà une heure que je suis rentrée du travail, une heure que je me demande quand va-t-il rentrer, dans quel état ? Lynn était en train de jouer dans le salon tandis que moi je préparais le dîner comme une imbécile. Il ne mérite pas une femme comme moi, il me promet toujours de changer mais quand le fera-t-il vraiment ? Je n'en savais trop rien. J'avais arrêtée d'espérer. Je reflétais l'image de la petite femme parfaite, ce genre d'image qui me répugnait pourtant au plus haut point. Je me devais de rester forte pour Lynn, elle était mon unique raison de vivre en ce moment. Soudain, j'entends la porte d'entrée qui claque et Lynn qui se met à courir pour serrer son père dans ses bras. Je me dirige vers cette pièce, les voyant en train de s'enlacer. C'est sûrement pour cette raison que je reste malgré qu'il soit ingrat avec moi. Il aime sa fille, il s'occupe d'elle comme une vraie princesse et elle, elle aime son père. Quelle mère je serais si je les empêchais de se voir tous les jours ? Mon bonheur passe malheureusement après le sien.

- Tu as passé une bonne journée ? lui demandais-je, esquissant un léger sourire lorsque ses yeux croisaient les miens.
- Ouais. Je file sous la douche et je vais dans un bar avec un collègue, il y a un match ce soir que j'aimerais voir. Je mangerais sur le retour, ne t'embête pas pour moi.

Je le regarde partir en direction de la salle de bain en levant les yeux au ciel. Une fois de plus je me retrouve seule avec Lynn, ça fini par devenir une habitude maintenant. Une fois sa douche fini, il s'enfuit sans même me dire au revoir, comme bien souvent. Je ne suis plus une priorité dans sa vie, il faut que je m'y fasse mais j'ai tellement de mal. Comment a-t-il pu autant changer en seulement quelques années ? Tout allait si bien entre nous au début.. Je finis par me résoudre à l'idée de passer ma soirée seule et au moment de coucher Lynn, j'entends quelqu'un frapper à la porte. Qui est-ce que ça peut bien être ? Peut-être qu'il est déjà de retour ? Il a peut-être oublié ses clés. J'embrasse une dernière fois Lynn avant de descendre les escaliers pour atteindre la porte d'entrée. Je suis en nuisette et peignoir, pas vraiment la tenue adéquate pour recevoir qui que ce soit. Lorsque j'ouvre la porte, j'ai l'impression que mon coeur va s'arrêter.

- Galahad..
Dis-je dans un soupir.

Je ne m'attendais clairement pas à ce genre de visite. Tous les souvenirs refont surfaces, ces moments avec lui que je pensais avoir oublié..

- Comment tu as su où j'habitais .. ? Entre, excuse-moi..

Je le laisse entrer à l'intérieur, croisant les bras tout en le regardant. Il a vieillit mais il est toujours aussi beau, voir même beaucoup plus sexy que dans mes souvenirs. Je me mords la lèvre inférieure, complètement gênée. Il doit m'en vouloir de ne pas lui avoir donné de signe de vie pendant 8 ans.

- Tu as fini par sortir alors..

Je me dirigeais vers le salon pour sortir deux verres d'une armoire et une bouteille de whisky, j'en avais clairement besoin en ce moment même. Je remplissais les verres, en donnant un à ce bel homme qui se tenait en face de moi. Comment allait-il réagir en apprenant que j'avais refait ma vie ? Et si Evan se décidait à rentrer maintenant et qu'il tombait nez à nez avec lui ? Mon Dieu, ce serait juste l'horreur..
L’amour n’est pas l’amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne. Quand la vie devient dure, quand les choses changent, le véritable amour reste inchangé.  
Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 190

ft. : Jai Courtney


MessageSujet: Re: Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin   Lun 17 Déc - 18:39

Come and get your love feat. Evelina


Le moment de vérité approchait à chaque pas qui venait vers la porte d'entrée. Ce n'était pas le moment de se dégonfler et de toute manière, ce n’est pas le genre de notre homme de battre en retraite. Il attendit que la porte s'ouvre et s'était bien sa jumelle qui venait d'ouvrir. Dans un premier temps, il resta silencieux à cause de l'émotion. Huit ans. Huit ans sans voir son si beau visage. Tout comme lui, elle avait changé. Elle avait l'air plus adulte, bien plus femme que dans ses souvenirs. Sa beauté était encore plus impressionnante que par le passé. Comment pourrait-il aimer une autre femme qu'elle ? C'est tout simplement impossible. Ce n'est que dans un second temps qu'il remarqua qu'elle était vêtue légèrement, surement prête à aller se coucher ou juste se poser sur le canapé pour regarder la télévision.

Evelina ne manqua pas d'afficher sa surprise, mais elle n'avait pas l'air non plus réticente à le voir. C'était peut-être un état de choc. Sa première question fut de savoir comme il avait trouvé ou elle habite. C'est tout ? Il n'y a que ça qui l'intéresse ? Devait-il être déçu ou juste penser que quand on n'a pas vu quelqu'un depuis presque une décennie on ne sait pas quoi dire ? Avant qu'il ne puisse répondre, elle l'invita à entrer, ce qui d'après lui était une bonne chose. Après tout, elle aurait pu le laisser dehors et refuser de l'accueillir dans sa maison.

La jeune femme se dirigea dans ce qui semblait être le salon où elle sortit deux verres et de l'alcool. Pour le moment, bien l'accueil ne soit pas aussi chaleureux qu'il l'espérait, il n'était pas non plus glacial. "Si tu serais venue me voir ou que tu aurais gardé contact avec moi depuis les huit dernières années, t'aurais pu savoir que je sortais !" lui reproche-t-il tout en prenant le second verre. Quoi ? Il ne fallait pas qu'elle s'attende à ce qu'il oublie le fait qu'elle n'ait pas une seule fois pris contact avec lui. Même si elle ne voulait pas venir à la prison, ce qu'il peut concevoir, elle aurait pu téléphoner ou lui écrire. Mais rien ! Ces huit longues années où personne, absolument personne de sa famille ne l'a contacté. Dans les faits, il sait qu'il fait quelque chose de mal et qu'ils peuvent lui en vouloir. Mais il aurait aimé avoir un minimum de contact, juste savoir le fond de leurs pensées, leurs reproches... le néant, cette sensation d'abandon et d'avoir tout perdu c'était pire que tout pour lui. "J'ai eu le droit à une remise de peine. Je me suis toujours bien conduit, alors j'ai passé que la moitié de condamnation en prison," explique-t-il pour qu'elle comprenne. Logiquement, il aurait dû rester encore huit ans derrière les barreaux.

Galahad se mit à marcher dans le salon, observant les lieux. Il ne manqua pas de voir des jeux pour enfants qui trainaient dans un coin de la pièce. Cela voudrait donc dire qu'elle est maman. L'idée lui fit très mal, elle aurait donc refait sa vie, trouvé un autre que LUI, un homme à aimer avec qui elle partage son lit. La simple idée de l'imaginer avec un autre homme le dégoute. C'est lui qu'elle devrait aimer, elle aurait dû l'attendre, mais non, elle a préférait le trahir en baisant avec un parfait connard. "Je me demandais pourquoi papa voulait pas me dire ou t'habitais ! J'imagine qu'il avait peur que ta jolie petite vie et ton bonheur familiale me dégoute..." lâche-t-il non sans utiliser un brin de cynisme. "C'est quoi le tableau ? T'es marié à un mec qui a des ronds, un mec "mieux" que moi. Pas un putain de criminel comme ton jumeau, c'est ça, Evy ?" demande-t-il en se tournant vers elle avant de boire cul sec le verre de whisky et de le poser sur la table. Franchement, à quoi il s'attendait en venant ici. Bien sûr qu'elle n'allait pas l'attendre, elle n'est même pas venue le voir en huit ans. "Tu sais quoi, je sais même pas si je dois te souhaiter d'être heureuse," grogne-t-il en se rapprochant d'elle. "Tu veux que je te dise, pendant huit ans, huit putain d'années j'ai pas cessé de penser à toi." L'ancien taulard prit le risque de se rapprocher encore plus et d'attraper son bras sans lui faire mal, pour l'empêcher de reculer ou de le fuir. "Du matin au soir, je pensais à toi. J'espérais que tu ailles bien et je rêvais au jour où je pourrais te voir de nouveau. Je pensais qu'un matin, on viendrait me chercher dans ma cellule en me disant que j'ai de la visite. Tu ne peux pas imaginer comment j'ai espéré. Si j’avais été croyant, j'aurais prié. Mais ce jour est jamais arrivé ! Et maintenant... je vois que tu m'as totalement oublié !" Il lâcha son bras et fit quelques pas en arrière, il passa sa main droite sur son menton lui donnant un air désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 11

ft. : Emilia Clarke


MessageSujet: Re: Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin   Mar 18 Déc - 15:47

Come and get your love
feat. Galahad
Je ne sais vraiment pas comment agir, je suis complètement stressée, je ne m'attendais pas à une telle visite et pourtant, le voir là, devant moi me fait du bien. J'ai l'impression de tout oublier, qu'il n'y a plus que nous. Comme dans notre cabane lorsque nous étions plus jeunes. Pourtant, je sais que cette sensation de bien être ne va pas durer, il doit certainement m'en vouloir de ne pas être venu le voir, ce qui serait tout à fait normal. Je lui en voulais aussi énormément à l'époque de m'avoir caché tout ça. C'est pour ça que j'ai tenté de l'oublier. Je pensais que c'était chose faite jusqu'à ce qu'il se retrouve de nouveau devant moi. Il est si beau.. Et moi je me sens si faible face à lui en ce moment même.

- Parce que tu crois vraiment que c'était une décision facile pour moi, franchement ?

Je secoue la tête de gauche à droite, non, ça n'a vraiment pas été de tout repos de ne plus lui donner du tout de signe de vie.. Je m'étais sentie tellement trahie à l'époque en apprenant ce qu'il avait fait. Alors oui, peut-être que j'aurais dû aller le voir, peut-être que j'aurais dû passer outre mais je n'y arrivais pas. C'était au dessus de mes forces, je ne pouvais pas me contenter de simple visite au parloir. C'était soit lui tout entier soit rien du tout.

- Ça ne devait pas être facile la vie là-bas, je me trompe ?

Une petite moue triste, je le regarde. J'ai de la peine, je l'ai laissé seul pour affronter cette dure épreuve. Je le regardais observer le salon, me mordant la lèvre inférieure. Quelle réaction va-t-il avoir en apprenant que j'étais désormais mariée ? Pas forcément heureuse et pourtant cette anneau sur mon doigt est bien présent. Je me mets à jouer avec ce dernier, le faisant rouler autours de mon doigt tout en ne lâchant pas Galahad du regard. Il est en train de comprendre, il vient tout juste de comprendre que j'ai réussie à refaire ma vie sans lui.

- Mieux que toi.. Je ne pense pas, non. Dis-je dans un murmure à peine audible, j'ai honte. Je t'en ai voulu Galahad, je t'en ai voulu de ne rien m'avoir dit.. Ne croit pas que ça été chose facile pour moi. J'ai eu du mal à tourner la page.. J'ai dû demander l'aide d'un psychologue. Tu ne m'as pas dis ce que tu avais fais, pourquoi ?! Tu aurais dû m'en parler ! Je pensais que l'on se disait tout.

Je passe une main dans mes cheveux tandis qu'il attrape mon bras, des larmes coulent le long de mes joues. Mon regard se plonge dans le sien tandis qu'il se met à me dire qu'il m'attendait pendant toutes ces années. C'est trop pour moi, il n'a pas le droit de revenir la bouche en cœur en me disant ça..

- Parce que tu crois peut-être que moi je n'ai pas pensé à toi ? Je sais que les circonstances ne tournent pas en ma faveur mais malgré tout, j'ai toujours eu une pensée pour toi.

Le contact s'arrête, il s'éloigne de moi et mon cœur se resserre d'avantage. Reste, reste près de moi. Dis-moi tout ce que tu veux mais touche moi. J'en ai besoin.

- Je ne t'ai pas oublié, c'est totalement faux ! Ne dit pas ce genre de chose.

Ma voix se fait plus forte, je termine mon verre de whisky, posant ce dernier. Je m'approche de lui à nouveau, je ne veux pas qu'il s'en aille. Non, je veux qu'il reste auprès de moi.

- Je t'aimerais toujours Galahad, tu crois vraiment que je pourrais oublier tout ce que l'on a vécu ensemble, hm ? C'est impossible.
L’amour n’est pas l’amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne. Quand la vie devient dure, quand les choses changent, le véritable amour reste inchangé.  
Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 190

ft. : Jai Courtney


MessageSujet: Re: Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin   Ven 21 Déc - 21:14

Come and get your love feat. Evelina


Cette histoire n'avait été facile pour personne, que ce soit pour leur père, pour elle ou encore pour lui. Se faire attraper et se retrouver derrière les barreaux c'était vraiment pas ce qu'il avait souhaité. Depuis toutes les années où il faisait son trafic de drogue et les braquages, il n'avait jamais rien laissé au hasard. Croupir en prison était ce qu'il avait cherché à éviter. Mais, il faut croire que quelqu'un avait vendu la mèche ou que la police avait une piste assez solide pour remonter à lui. Pendant huit ans, il a eu le temps d'y penser et ce n'est clairement pas part la force du Saint Esprit que le FBI a réussi à trouver qu'il était le chef de ce réseau bien trop vaste de trafic de drogue. Ce qui veut dire que parmi les gens qu'il pensait fidèle, il doit y avoir un vilain petit canard qui a dit ce qu'il ne fallait pas. Ceci ne peut pas être sa famille, car il n'a jamais rien dit, dans l'unique but de les protéger et aussi car il sait très bien qu'ils n'auraient pas accepté la vie caché qu'il avait. "C'était pas facile ? Alors, tu peux me dire ce qui t'empêchait de venir me voir, ou ne se serait-ce que me contacter au téléphone ou avec une lettre ?" Tout le monde ne vient pas au parloir, il est possible d'écrire ou juste de passer un coup de fil, mais elle ne s'est jamais donné cette peine.

Après tout ça, cette longue absence, elle ose lui demander comment a bien pu se passer la prison. C'est à croire que c'était une blague, non ? Le simple fait d'être enfermé entre quatre murs est un véritable cauchemar. Galahad avait la chance de ne pas être la proie des plus forts, mais ça n'empêche pas qu'il s'en est quand même prit dans la gueule. "Pourquoi tu me poses la question si tu connais la réponse. J'étais pas en vacances Evy, j'étais en prison, t'as oublié ?" lui rétorque-t-il agacé. Venant de sa sœur, de sa jumelle, ça l'agaçait. C'est elle qui est censé le comprendre mieux que personne, elle qui doit le comprendre d'un simple regard. Pourtant... elle n'a été d'aucun soutient. Au lieu de ça, elle avait refait sa vie, trouvant surement un homme capable de la rendre heureuse, plus que lui en tout cas. "Mais c'est pas toi qui était enfermé ! J'aurais au moins voulu te voir, avoir de tes nouvelles ou même t'entendre me crier dessus et m'insulter... Mais à la place, j'ai eu le droit juste à de l'ignorance... J'ai l'impression de t'avoir totalement perdu !" C'était le cas de le dire, il avait perdu sa sœur, son amante, sa raison de vivre en se retrouvant derrière les barreaux. "Si je ne t'ai jamais rien dit, tu vois c'était pour éviter ce genre de réaction. Parce que je savais très bien que tu n'accepterais jamais ce que je suis. Et c'était aussi pour te protéger. J'suis un criminel, je n’allais pas t'embarquer ou te dire ce que je faisais, tout ça c'était trop dangereux pour toi et je suis certain que tu le sais et que tu comprends mon silence à ce sujet." Evelina est loin d'être bête, il le sait ! Il faut juste lui rappeler que c'est lui qui a eu raison dans l'histoire.

En venant, il ne s'attendait pas à ce qu'elle saute dans ses bras, mais il ne s'attendait pas non plus à ressentir autant de colère. Pire encore en voyant qu'elle avait refait sa vie. Son père ne lui avait rien dit avant qu'il vienne, il voit ça maintenant, de ses propres yeux et ça lui fait très mal. Elle avait beau dire qu'elle ne l'avait pas oublié, dans le fond ça ne change rien. Les preuves sont là, non ? Elle n'est jamais venue et elle a refait sa vie. Si ça ce n’est pas de l'oubli ! Dans son dos, il entendant les bruits de pas de sa sœur qui se rapproche de lui, disant qu'elle ne l'a pas oublié et qu'elle ne pourrait pas. C'est difficile à croire et il ne sait plus ce qu'il doit penser. Se tournant vers elle, il la regarde de haut, elle qui a toujours été plus petite que lui. Il aimerait tellement revenir en arrière et changer le cours du temps, mais c'est un doux rêve impossible. "M'aimer ? T'en es sûr ? Parce que c'est pas moi qui porte la seconde alliance et c'est pas non plus moi le père de ton enfant..." Mon dieu que ça lui faisait mal de voir la vérité en face. Lui qui est pourtant fou amoureux d'elle, il avait perdu ce qui lui était précieux. Puis, il lui vint l'idée de la mettre au défi, de chercher si dans le fond ce qu'elle dit est vrai. "Si ce que tu me dis est vrai et que tu m'aimeras toujours, alors prouve le moi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come And Get Your Love - feat. Evelina Birkin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» What about playing chess?
» I love America
» Love Hina
» Let your love come true

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-